Voir
ou choisissez une période :
 
DÉGRIFFER OU NE PAS DÉGRIFFER... TELLE EST LA QUESTION !
EST-CE SI FOU D'HABILLER NOTRE CHIEN L'HIVER ? DÉMYSTIFIONS LES ENGELURES...
Marquage et élimination inopportune féline
Comment gérer la perte de poids de notre animal...
La malpropreté
Enlever ou pas les griffes de minet...
Chats ou chiens? (suite)
Chats ou chiens?
La PROPRETÉ chez les chiens
L'anesthésie chez les animaux...
Attention, chatte en chaleur…
La dysplasie de la hanche
Comment sauver son chat malade?
Avoir ou ne pas avoir des chiots...
Votre chât, un chasseur-né?
La rage sous toutes ses formes
La toux de chenil, une infection sévère
Votre animal se gratte les oreilles?
Quelques livres en trop?
Et si Noël rendait vos animaux malades
Votre chat souffre-t-il d'ostéoarthrose?
Votre animal a mauvaise haleine?
Réactions allergiques suite à une piqûre d'insecte
État de choc
Empoisonnement-produits toxiques
Coup de chaleur
Dilatation-torsion de l'estomac
Le deuil suite à la perte d'un animal de compagnie
Les parasites intestinaux
Pourquoi devrait-on faire stériliser nos animaux?
Le point sur le ver du coeur
Le point sur la vaccination
La lutte contre les puces
Votre animal peut être allergique...

2015-03-13 06:07:18
DÉGRIFFER OU NE PAS DÉGRIFFER... TELLE EST LA QUESTION !
2015-03-13 06:07:18

   Le fait de faire ses griffes pour un chat est tout à fait normal. Eh non, ce n'est pas une forme de provocation ayant pour but d'attaquer votre tout nouveau divan dernier cri ! Cela lui permet plutôt d'user ses griffes lorsqu'elles sont trop longues et trop dérangeantes. De plus, ce comportement lui permet de marquer son territoire autant de manière visuelle, qu'en mettant son odeur sur divers objets. Faire ses griffes est l'équivalent de mettre une pancarte indiquant qu'il est  le  propriétaire  des  lieux...  tout  juste  après  vous  bien  sûr  

 

  Si votre animal est trop âgé, qu'il est trop lourd, qu'il sort à l'extérieur et que vous êtes réticent à la procédure chirurgicale qu'est le dégriffage (retrait de la 3e phalange); voici les options qui s'offrent à vous:

 

SOFT PAWS:

                       Ce sont de petites prothèses de plastique qui sont collées sur les griffes une fois celles-ci taillées. Pour de plus amples renseignements sur la pose des soft paws à la maison, voici le site de la compagnie: http://www.softpaws.com/application-instructions-for-cats/ . Si toutefois, vous ne désirez pas effectuer la pose vous-même à la maison, sachez qu'il est possible de prendre rendez-vous avec nos techniciennes en santé animale afin qu'elles vous aident à les poser. La durée de vie de chaque application est d'environ 4 à 6 semaines, puisqu'elles tomberont avec la repousse des griffes.

 

TAILLE DE GRIFFES:

                       La taille de griffes régulière, à chaque quelques semaines, permet de réduire énormément les dommages à notre mobilier. Il faut toutefois être très régulier dans la taille des griffes, car celles-ci poussent très rapidement. Habituer très tôt votre chaton à ce rituel, rendra celui-ci plus facile lorsqu'il sera grand. Faites-en sorte que ce moment soit agréable pour tous en utilisant des récompenses ! Voici quelques explications sur la taille de griffes; http://www.softpaws.com/trimming-your-cats-claw . Si, comme plusieurs, la taille de griffes n'est pas votre activité favorite, nos techniciennes pourront le faire pour vous.

 

ARBRE À CHAT:

                      Donnez à votre chat l'option de faire ses griffes à un endroit prévu à cet effet. Le choix de l'emplacement est très important. Proche du coin du divan, d'une fenêtre ou d'un endroit passant est plus invitant que le coin inutilisé d'une pièce. Afin d'aider l'acceptation de l'arbre à chat, de l'herbe à chat peut régulièrement être mis à cet endroit. Voici quelques sites pouvant vous donner des idées sur la fabrication maison des arbres à chat. https://www.facebook.com/fabriquerarbre/timeline?ref=page internal

https://fr-fr.facebook.com/arbresachats

 

FELIWAY:

                      Ce sont des phéromones que les chats utilisent normalement pour marquer leur territoire. Vous pouvez en appliquer aux endroits inappropriés où votre animal fait ses griffes.

 

Bien sûr, si vous avez des questions sur une ou l'autre des sujets, n'hésitez pas à nous contacter !

 

Dre Mylène B.Lessard mv

haut de la page
2015-02-23 13:54:00
EST-CE SI FOU D'HABILLER NOTRE CHIEN L'HIVER ? DÉMYSTIFIONS LES ENGELURES...
2015-02-23 13:54:00

    Suite à ces dernières semaines de froids intenses, le thème des engelures nous a apparu tout-à fait approprié. En voici les principales informations afin de les éviter, mais également comment les traiter s'il y a lieu. Suite à cette lecture, vous regarderez peut-être les animaux habillés avec des bottes et manteau sous un autre œil...

 

FACTEURS DE RISQUE

    Bien entendu, les engelures surviennent suite à une exposition prolongée au froid ou encore à une exposition à des froids extrêmes. Le plus fréquemment, les engelures atteignent le bout des oreilles, la queue, les testicules et les coussinets des pattes. Le sel que nous mettons sur notre pavé peut irrité les coussinets et ainsi favoriser les engelures.

Certaines conditions augmentent le risque de développer une engelure, telles;

 -Les chiens de petites races et les chats

 -Les jeunes et les vieux animaux

 -Une mauvaise condition corporelle (maigreur)

 -Les animaux à poils courts

 -Les animaux hypothyroïdiens

 -Les animaux avec une mauvaise thermorégulation

 -Une ancienne blessure où la peau est fragilisée

 

SIGNES D'UNE ENGELURE (en ordre d'apparition selon la sévérité)

    Au tout début, une engelure légère peut ne pas être détectée.

 1. La peau devient pâle et froide au toucher

 2. La peau devient bleu-rouge-violacée et aussi plus sensible, jusqu'à atteindre une douleur intense, selon l'étendue de la lésion

 3. La peau devient œdématiée (enflure)

 4. Après quelques jours, la peau nécrose (meurt)

 5. Ensuite, la peau nécrosée tombe

    Les lésions sont souvent réversibles si elles sont traitées à temps, mais les plus sévères sont irréversibles et laissent parfois l'animal avec des membres ou des portions en moins.

 

PREMIERS SOINS EN CAS D'ENGELURE

 1. Retirer l'exposition au froid, NE PAS MASSER car cela peut empirer les dommages à la peau

 2. Appliquer des compresses ou immerger la zone affectée dans de l'eau tiède 39-40°C (102-104°F) et non chaude

 3. Désinfecter avec une solution antiseptique (idéalement Chlorexidine)

 4. Sécher délicatement

 5. Si la peau est endommagée, on peut faire un bandage léger, non compressif.

 6. Empêcher l'animal de se gratter ou de mordiller la lésion (collier Élisabéthain par exemple)

 7. Votre vétérinaire peut prescrire un antibiotique en prévention si la peau est abîmée

 8. Certaines lésions extensives peuvent avoir besoin de débridements chirurgicaux ou même d'amputation.

 

    Un point important à savoir est qu'une zone qui a déjà été affectée par l'engelure sera plus vulnérable à en refaire. La prévention est vraiment préférable à la guérison... Les petites bottes ont donc une réelle utilité pour ceux qui savent les tolérer ! Habillez-vous chaudement et passez un bon hiver !

 

Dre Nancy Rouleau HVD

haut de la page
2014-03-12 08:05:31
Marquage et élimination inopportune féline
2014-03-12 08:05:31

En premier lieu, il est important de consulter un vétérinaire afin d'éliminer tout problème médical pouvant affecter le comportement de votre animal. Plusieurs maladies peuvent amener votre compagnon à faire des mictions inopportunes comme le diabète, les infections urinaires, les cristaux urinaires, l'arthrite, la constipation, la perte de sens reliée au vieillissement, les maladies rénales, les maladies reliées à la glande thyroìde, l'incontinence, etc. Il est démontré que 38% des chats qui urinent à un endroit inadéquat ont un problème médical sous jacent.

Il est important de faire stériliser votre animal s'il ne l'est pas, car il est tout à fait normal pour un chat fertile de marquer son territoire.

De plus, il est important de ne pas punir ce genre de comportement chez le chat. Celà a pour effet d'augmenter le stress et l'anxiété de votre animal, ce qui pourrait accroître la fréquence des mictions en dehors de la litière.

La litière:

Il est primordial de nettoyer la litière le plus souvent possible. Lors de problèmes urinaires, le substrat de la litière devrait être nettoyé tous les jours. Certains chats ne tolèrent pas un substrat moindrement souillé ou odorant. Assurez-vous de changer complètement la litière et de laver le bac avec un savon non parfumé chaque semaine. Certains chats préfèrent une litière profonde et bien remplie. Il faut utiliser une litière agglomérante, à grains moyens, non parfumée et dépoussiérée. La litière doit être spacieuse, avec ou sans couvercle selon les préférences de votre animal. Dans votre maison, il devrait y avoir une litière de plus que le nombre de chats, installées dans des pièces différentes. Votre vieux bac pourrait être imbibé d'ammoniac, il est donc important de le changer chaque année. Parfois les chats préfèrent utiliser un bac différent pour les selles et l'urine. La litière devrait être facile d'accès en cas de problèmes articulaires ou de surplus de poids.

L'environnement:

Le manque d'intimité lors de l'élimination est un facteur important à considérer. La litière devrait donc se trouver dans un endroit calme, peu passant et loin des électroménagers. Le chat doit se sentir en sécurité lorsqu'il va à la litière. Cette dernière doit aussi se trouver loin des espaces de repas. Habituellement, les chats sont plutôt dédaigneux et n'aiment pas faire leurs besoins près de leur nourriture. Donc, si votre compagnon a tendance à uriner au même endroit, placez-y un bol de nourriture. Vous pouvez aussi mettre un poteau à griffes ou une litière directement devant l'endroit où le marquage est très fréquent.

Il faut nettoyer adéquatement les endroits souillés d'urine avec des produits appropriés par exemple ``Élimine odeur`` ou un bouchon d'alcool isopropyl dans 1/2 tasse d'eau. Nettoyer la zone et laisser sécher complètement. Le vaporisateur FELIWAY est ensuite utilisé directement sur les zones marquées par votre chat. Vous pouvez recouvrir les endroits où la miction inopportune se produit le plus souvent avec du papier cellophane, du papier d'aluminium ou du ruban adhésif à l'envers. Ce sont des matériaux désagréables au toucher, pouvant ainsi le dissuader d'uriner à ces endroits. Il est important de stimuler votre chat avec des activités, comme par exemple de cacher des croquettes de nourriture dans la maison pour motiver le comportement de chasse. Des fenêtres devraient être facilement accessibles pour que votre chat puisse regarder à l'extérieur. Vous pouvez aussi lui procurer certains jeux comme un arbre à chat, un poteau de griffes, un tunnel, des cachettes avec des boîtes de carton, des jouets stimulants, etc. Ceci occupe son temps et diminue ainsi son stress. Il faut éviter les jeux physiques et violents, avec les mains par exemple. Il est également important de lui procurer des endroits où il peut relaxer et dormir calmement.

Les autres chats:

Si vous avez plusieurs chats à la maison, une hiérarchie peut se crées entre vos animaux concernant la litière. Sans que vous ne l'ayez remarqué, peut-être qu'un chat en empêche un autre d'aller à la litière entraînant des mictions inopportunes. Vous pourriez donc mettre une clochette au cou de l'animal le plus dominant. La litière devrait se trouver loin des fenêtres où des chats de l'extérieur pourraient regarder votre animal et l'intimider. Une population excessive de chats à l'extérieur de la maison peut être un élément stressant pour certains animaux. Vous pouvez fermer les rideaux des fenêtres et mettre de la musique pour éliminer le bruit des chats à l'extérieur qui miaulent ou se bagarrent. Les nouveaux chats devraient être introduits de façon appropriée; des conseils peuvent être fournis par les vétérinaires ou les techniciennes en santé animale et le FELIWAY est recommandé.

Le FELIWAY:

Lorsque votre chat se sent en sécurité, il se frotte sur certains objets dans la maison en déposant ainsi des substances appelées phéromones, qui transmettent un message de bien-être, d'apaisement et d'absence de stress. Le FELIWAY reproduit les propriétés de ces phéromones en créant ainsi un état de bien-être. Cette substance aide à la diminution du marquage urinaire, de l'agression et des griffades verticales. ce produit peut être utilisé en vaporisateur sur les nouveaux objets introduits dans la maison. Le diffuseur est utilisable en tout temps dans votre maison. Il doit être branché en continu jour et nuit et doit être changé aux quatres semaines. On le place aux endroits où le marquage urinaire a tendance à se produire le plus souvent. Dans certains cas, il pourrait être nécessaire de brancher un deuxième diffuseur dans la seconde pièce la plus marquée. Une fois le diffuseur installé, on ne doit pas le changer d'endroit. Si un animal a uriné sur un diffuseur, il faut le laver avec précaution afin d'éviter qu'il ne diffuse une odeur d'urine, ce qui pourrait empirer le problème de marquage. Il est important de lire les instructions avant l'utilisation du produit afin d.en faire bon usage. Pour certains chats, le traitement de la maison peut prendre jusqu'à un mois pour agir. Les diffuseurs de parfum comme Airwick ou Glad peuvent exciter les chats sensibles, ils sont donc à proscrire.

Si c'est derniers conseils ne fonctionnent pas, votre chat pourrait préférer un substrat spécifique, c'est -à-dire que durant la période de sociabilisation, au début de sa vie, votre chat a appris à uriner sur un substrat autre que la litière, comme le tapis, le papier journal, le gazon, etc. Dans ce cas-ci, il est possible de remplacer la litière par le substrat préféré de l'animal. Par exemple, si votre animal a une préférence de substrat pour le papier journal, vous pouvez remplacer la litière par celui-ci. Ainsi, votre chat aura du papier journal dans le fond de sa litière pour environ une semaine. Lorsque votre chat n'urine plus en dehors de ce bac, il faut réintroduire graduellement la litière, d'environ 2 tasses par semaine, par-dessus le papier journal. La première semaine on ajoute deux tasses de litière, la deuxième 4 tasses, la troisième 6 tasses et ainsi de suite jusqu'à l'obtention d'environ 5 cm de litière dans le bac. On cessera alors d'utilser le papier journal. Si votre chat recommence à uriner à l'extérieur du bac à litière, on devra recommencer à l'étape précédente.

Si après avoir effectué tous ces changements vous n'observez aucune amélioration du comportement de votre chat, il est recommendé de faire une réévaluation de votre animal avec le vétérinaire. Une référence avec un vétérinaire comportementaliste sera alors recommandée. Une médication pourrait être prescrite pour votre chat si le vétérinaire juge nécessaire. Le marquage urinaire et l'élimination inopportune sont des problèmes fréquents qui se définissent lorsqu'un animal urine à des endroits inappropriés. Ce texte n'est pas basé sur une étude approfondie du comportement spécifique de votre animal. Une consultation avec un comportementaliste certifié pourra permettre de vérifier plus précisément le comportement de votre animal pour pouvoir ainsi traiter ce problème plus efficacement.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des commentaires.

 

Priscilla Côté

Technicienne en santé animal

 

 

 

haut de la page
2013-02-07 12:49:14
Comment gérer la perte de poids de notre animal...
2013-02-07 12:49:14

La santé et le poids de votre animal sont aussi importants pour nous que pour vous. L'obésité peut amener certains problèmes de santé tel que le diabète, l'arthrite, des problèmes cutanés, des maladies des voies urinaires, des maladies cardiaques, des maladies respiratoireset de l'hypertension artérielle.En donnant une nourriture de qualité et des rations adéquates selon les besoins de votre animal, vous pourrez ainsi offrir une meilleure qualité et une plus grande espérance de vie.

Afin d'aider à la perte de poids de votre animal, un changement de nourriture pour une formule moins calorique pourrait être une bonne option. La raison pour laquelle nous conseillons un changement de nourriture est simple; si vous réduisez les prtions de nourriture habituelle de votre animal, vous vous trouvez à réduire également les nutriments essentiels. Une nourriture conçue spécialement pour la perte de poids est beaucoup plus efficace et sécuritaire.

Faire perdre du poids à votre animal ne sera pas nécessairement facile mais il ne faut pas se décourager. Voici quelques petits conseils:

-Assurez-vous qu'une seule personne à la maison nourisse votre animal, pour éviter les repas en double

-Éliminez l'alimentation libre, laisser environ 15 minutes à votre animal pour manger sa portion et retirer le bol par la suite, même s'il reste de la nourriture.

-Plutôt que d'offrir 2 repas par jour à votre animal, tentez de lui offrir le plus de petits repas possible (4 à 5 petits repas dans la journée)

-S'il y a plusieurs animaux à la maison, chacun à son bol respectif !

-La seule alimentation qui doit être donné est le régime en tant que tel, donc pas de nourriture de table, ni de gâteries caloriques. Voici des exemples de gâteries adéquates et peu caloriques: Médi-regal pour chats (1Kcal/gâterie), Médi-regal pour chien (14 Kcal/gâterie), galette de riz nature, pois congelés, céleri, concombre, pommes.... Attention à ne pas donner trop de carotte (augmente les risques de formation de cristaux urinaire d'oxalates). Attention de ne pas donner d'aliments toxiques tels les raisins, raisins secs, fruits avec noyau, oignons et ail cuit ou cru, avocat et chocolat.

-Veillez à augmenter son activité physique de façon graduelle (marche, course, balle, nage, crayon-laser, pipolino, jouets stimulants (bruits électriques, odeurs, herbe à chat, texture attirante...)). Votre animal réussira à perdre du poids lorsque le nombre de calories qu'il brûle excèdera le nombre de calories qu'il ingère.

-L'enrichissement du milieu est aussi important pour stimuler votre animal, par exemple des poteaux à griffes, arbres à chats, cachettes avec des boîtes, tablettes en hauteur, hamac....

-La transition de nourriture doit se faire sur une période d'une semaine. Donner la nourriture habituelle de façon décroissante en mélangeant la nourriture de perte de poids de façon croissante. De cette façon, vous pourriez éviter certains problèmes gastro-intestinaux reliés à la nourriture.

-Placez le bol de l'animal à un endroit différent chaque jour ET/OU divisez la ration en 2 ou 3 points dans la maison afin de stimuler l'instinct de chasse et ainsi augmenter l'activité physique. Vous pouvez aussi lancer la portion de croquettes à votre animal sur le sol d'un corridor ou d'une chambre.

-Les avantages de faire un régime avec de la nourriture en conserve appropriée pour la perte de poids: celle-ci contient beaucoup d'eau donc une bonne hydratation et aide à prévenir les problèmes urinaires par la même occasion. La conserve procure aussi une sensation de satiété, votre animal devrait avoir moins faim et quémander moins après le repas.

-Assurez-vous que la poubelle et les armoires où se trouve la nourriture soient inaccessibles.

-Assurez-vous que votre animal ait toujours un bol d'eau fraîche à sa disposition.

-Ne recompensez jamais votre animal lorsqu'il insiste pour avoir de la nourriture. Lorsque votre animal quémande, vous devriez rediriger son attention vers une activité intéressante comme des jeux, des caresses, une éducation comportementale comme lui apprendre de nouveaux trucs. Bref, rediriger son attention ailleurs que vers la nourriture. Celà peut prendre quelques mois pour éliminer la mauvaise habitude, alors ne vous découragez pas. Les gâteries ne sont pas les seules récompenses que les animaux adorent !

-Au fur et à mesure que votre animal perd du poids, la portion de nourriture devrait être réajustée à la baisse afin qu'il continue à perdre du poids. N'hésitez pas à nous contacter pour calculer les portions exactes selon le poids de votre animal. Il est toujours bien de faire peser régulièrement votre animal pour assurer une bonne perte de poids sans danger pour la santé de votre animal.

Priscilla Côté,

technicienne en santé animale

 

haut de la page
2011-12-09 11:04:46
La malpropreté
2011-12-09 11:04:46

Problème médical ou non ?

Lorsqu'un chien ou un chat urine à des endroits inappropriés dans la maison, il importe en premier lieu de vérifier si cela est dû à un problème médical. Les cristaux urinaires ( ceux-ci peuvent être prévenus par une diète adéquate et de bonne qualité ) et les infections urinaires sont fréquents et provoquent de la douleur chez l'animal, ce qui peut l'empêcher de pouvoir se retenir jusqu'à sa litière ou jusqu'à ce qu'il puisse aller à l'extérieur. Un échantillon d'urine suffit pour savoir s'il y a un problème médical. Un examen de l'animal est ensuite nécessaire pour pouvoir prescrire des médicaments. Il importe aussi de différencier un animal qui urine volontairement de l'incontinence.

Marquage urinaire (marquage de territoire):

Nous discuterons ici des cas d'animaux qui urinent sur des surfaces horizontales. Si votre animal mâle projette un jet d'urine vers les surfaces verticales (ex:murs,pattes des fauteuils), il s'agit de marquage urinaire, un comportement d'origine hormonal visant à marquer son territoire. Il s'agit donc d'un comportement  "normal"  mais qui n'est pas acceptable dans une maison. Dans ce cas, la castration peut enrayer le problème après un certain temps. Si l'animal est déjà opéré, une thérapie comportementale et parfois médicamenteuse peut aider.

Problème comportemental,questions à se poser:

Si l'analyse urinaire et l'examen ne révèlent rien d'anormal, il importe de se poser certaines questions (le cas du chat sera vu plus en détails, mais les mêmes principes s'applquent au chien):                                                               

-Est-ce que la litière est invitante pour l'animal ? Est-elle vidée des selles et des urines chaque jour ? Le sable en entier, même agglomérant, doit aussi être changé toutes les trois semaines et le bac, désinfecté à l'eau chaude.

-Est-ce que l'endroit où se trouve la litière peut avoir été associé à un événement négatif ? Par exemple, si la laveuse à linge a démarré pendant que le chat urinait dans sa litière, il peut avoir associé la litière à la peur du bruit et ne plus vouloir retourner à cet endroit...Un autre endroit peut être essayé à ce moment-là.

-Est-ce que le chat a une préférence de substrat ? Certains chats n'aiment pas la litière trop poussiérieuse ou au contraire, trop rocailleuse. Si le problème de malpropreté s'installe suite à l'essai d'une nouvelle litière, il est recommandé de retourner à l'ancienne le plus vite possible.De même, les chats aiment en général faire leurs besoins sur une substance douillette, ce qui explique qu'ils urinent parfois sur les vêtements ou les serviettes laissées sur le sol. S'ils ont fait l'expérience et l'ont apprécié, sans être pris sur le fait, ils vont avoir tendance à y retourner par la suite. Il faut donc éviter de laisser traîner des tissus à sa portée et/ou bloquer l'accès ( par exemple, fermer la porte de la salle de bain ou des chambres ).

-Les bacs à litière sont-ils trop vieux et y en a-t-il assez ? Finalement, lorsque le chat est très sensible à la propreté, il est recommandé de changer tout bac vieux de plus d'un an. De même, le nombre de litières devrait idéalement être égal au nombre de chats plus un (ex: 2 litières pour un chat, 3 litières pour 2 chats).

Il est aussi très important de couper le cycle de malpropreté :

-Premièrement, il faut limiter le risque que le chat urine aux mauvais endroits (bloquer l'accès, rendre la litière accueillante, etc).

-Deuxièmement, il importe de punir l'animal juste avant (quand il se positionne) ou au moment précis où il fait ses besoins à la mauvaise place. Deux minutes plus tard, il est trop tard (certains spécialistes disent que 2 secondes plus tard, c'est trop tard...). Punir l'animal par la suite ne fera que le rendre anxieux et il comprendra seulement que vous êtes fâché qu'il soit en train de faire ce qu'il fait à ce moment précis (ex: dormir sur le divan, marcher doucement, manger, etc). Voici des suggestions pour punir l'animal : fusil à eau, faire un bruit avec sa voix, en claquant des mains ou en frappant sur le mur pour le surprendre. Il ne faut jamais frapper l'animal, et la punition doit être juste de la bonne intensité. Trop faible, elle ne dissuadera pas l'animal, et trop forte, elle le rendra anxieux. Un animal anxieux peut même uriner par terre !... Soulignons par ailleurs que plusieurs propriétaires croient que leur animal " sait quand il a été malpropre, qu'il a fait quelque chose de mal ". Quand ils rentrent à la maison, ils disent que leur chien à l'air piteux, la queue entre les jambes, et c'est parce qu'il a uriné dans la maison.... Ce qui se produit en fait est que l'animal a fini par associer l'arrivée de son maître avec une punition. Quand le propriétaire arrive à la maison, il aperçoit l'urine et dispute alors l'animal ou lui met le nez "dedans". Le chien ne comprend rien, car il a uriné il y a plus de 2 minutes, voilà même plusieurs heures parfois. Il est couché, ou vient accueillir son maître à la porte quand il se fait soudainement punir.  Son maître n'est pas content, mais le chien ne comprend pas pourquoi. S'il comprend quelque choses, c'est qu'il ne peut pas être couché ou venir accueillir son maître sans se faire réprimander. Le lendemain, le même scénario se produit... Le chien finira par anticiper la colère de son maître quand celui-ci arrive à la maison... Il ne " sait pas qu'il a fait quelque chose de mal " . Il a plutôt développé de l'anxiété face à son maître dans une circonstance bien particulière, soit son arrivée à la maison. Bref, les animaux sont parfois très intelligents, mais ils n'ont pas le même cerveau et la même mémoire qu'un humain...

-Troisièmement, les endroits souillés d'urine et de selles doivent être désinfectés pour enlever l'odeur poussant l'animal à y retourner. Les produits contenant de l'ammoniac (ex:Windex) doivent à tout prix être évités, car l'urine contient aussi de l'ammoniac et le chat ne fera pas la différence entre l'odeur de l'urine et l'odeur du désinfectant et aura tendance à y retourner. Une bonne suggestion est le vinaigre.  

-Finalement, il est important de récompenser l'animal quand il va dans sa litière, ou à l'extérieur. Par exemple, ayez sur vous des gâteries à lui donner au bon moment ou attendez-le avec une gâterie juste à sa sortie de la litière, quand vous le pouvez...

Hôpital Vétérinaire Dufferin inc

 

haut de la page
2011-11-30 11:38:25
Enlever ou pas les griffes de minet...
2011-11-30 11:38:25

Vous venez d'acquérir un nouveau minet, lui ferez-vous enlever les griffes?

Cette opération, appelée l'onyxectomie, peut se faire exclusivement sur les félins. La chirurgie consiste à faire l'ablation de la griffe et de la troisième phalange.

Le trou laissé par cette chirurgie est refermé à l'aide d'une colle spéciale non toxique. La troisième phalange chez le chat est rétractable et ne sert pas de point d'appui pour marcher.

C'est le contraire chez le chien. Pour cette raison, on ne peut pas retirer les griffes à cet animal. Il faut donc lui faire couper les griffes régulièrement, idéalement une fois par mois.

Le chat doit être anesthésié (endormi) pour subir la chirurgie d'une durée variable selon le nombre de pattes à opérer. L’intervention peut être effectuée à n'importe quel âge à partir de deux mois sur un animal en santé. Plus I'animal opéré est jeune, moins c'est douloureux parce qu'il est moins lourd et ses griffes plus petites (il y aura donc des petits trous).

Votre minou devra rester sous observation pendant deux jours. De retour à la maison, il faudra employer une litière spéciale pendant une semaine faite de papier journal recyclé afin d'éviter l'infection des plaies. Les litières conventionnelles pourraient favoriser I'infection.

Il faut s'attendre à voir des galles au bout des pattes pour au moins deux semaines. Ces galles vont tomber d'elles-mêmes ou lorsque minou fait sa toilette quotidienne. Ces galles consistent en un mélange de sang et de colle expulsé naturellement.

Que vous choisissiez l'ablation des griffes de minou soit effectuée aux deux ou quatre pattes, il est nécessaire que votre chat reçoive des anti-douleurs pour s'assurer d'une bonne convalescence.

Si jamais votre minet est très gros et que vous avez peur que la chirurgie soit trop douloureuse pour lui, il existe une autre technique très spéciale et non douloureuse pour éviter qu'il abîme votre ameublement ou qu'il vous griffe.

Cette chirurgie consiste à couper le tendon qui permet à la griffe de sortir. Ce tendon est situé directement sous la peau.

Le seul inconvénient à cette méthode est que la griffe continue à pousser. Il faut donc faire couper les griffes une fois par mois, afin d'éviter qu'elles rentrent sous la peau et provoquent une infection.

Il y a maintenant sur le marché les Soft Paws, ce sont des enveloppes de caoutchouc qui sont apposées par dessus les griffes, et ainsi évite toute chirurgie. Il est essentiel toutefois de faire couper les griffes régulièrement et ré-apposer les Soft Paws à chaque fois qu'une tombe.

Dr Louise Dubois

médecin vétérinaire

haut de la page
2011-11-10 09:03:14
Chats ou chiens? (suite)
2011-11-10 09:03:14
Pour éviter d'avoir à vous débarrasser d'un animal mal choisi, il est important d'analyser vos besoins et le temps dont vous disposez pour lui.
 
Car lorsque vous vous lancez dans l'aventure c'est pour longtemps puisque les chats vivent en moyenne 15 ans...
 
L'entretien
Les chats à poils longs demandent un brossage ou peignage journalier sinon les noeuds prendront vite le dessus; la peau alors ne peut plus respirer ce qui occasionne des dermatoses (problèmes de peau). Si le brossage régulier ne vous dit rien, vous pouvez opter pour la tonte régulière.
 
Les chats à poils courts s'entretiennent bien tout seul, mais un brossage occasionnel diminuera les boules de poils.
 
Bébé ou adulte?
Vous pouvez adopter un animal adulte plutôt qu'un bébé. Les chats vers l'âge de six mois peuvent changer de caractère; choisir un chat adulte vous évite des surprises; vous pourrez savoir tout de suite aussi s'il aime les enfants, s'il miaule beaucoup...
 
Les animaux s'adaptent très bien à leur nouvelle famille.
 
Mâle ou femelle?
Il n'y a pas vraiment de différence entre les mâles et les femelles, surtout une fois stérélisés. Les chats non castrés auront tendance à s'enfuir durant la période des chaleurs et à laisser leurs marques, c'est-à-dire à vaporiser des sécrétions malodorantes, uriner et déféquer pour délimiter leur territoire.
 
Durant les chaleurs des chattes, il y a un changement de caractère (plus câlines ou plus agressives), accompagné de miaulements incessants. Ces périodes durent en général neuf jours, s'arrêtent neuf jours et se répètent ainsi durant presque deux mois ou jusqu'à ce qu'il y ait accouplement. Et six mois plus tard, le même manège recommence.
 
Des allergies?
Pour les personnes qui souffrent d'allergie aux poils, sachez qu'il existe deux races de chats peu allergènes, soit le Rex Cornish et le Rex Devon.
 
Ils n'ont comme poil qu'un duvet ondulé et peu abondant, ce qui leur confère un style bien particulier mais n'en font pas moins d'excellents compagnons.
 
De plus, il existe un produit (Allerpet) qui réduit grandement les réactions aux poils.
 
Pour terminer...
Avoir un animal, c'est accepter de prendre des responsabilités; mais cet être, toujours prêt à vous faire plaisir, vous le rendra bien.
 
Sans rancune, il se moulera à votre vie dans le seul but de la rendre plus joyeuse et remplie d'amour.
 
Il sera le partenaire idéal pour les soirées tranquilles, il sera votre oreille attentive.
 
Les moments en sa compagnie, que ce soit lors de son entretien ou d'une séance de jeux acrobatique ou relaxante, deviendront des instants privilégiés de votre relation, qui rendront votre entente plus parfaite et vous apprendront à mieux connaître cet être charmant, qui, tout comme nous, a sa personnalité.
 
Si vous avez des questions ou des suggestions de sujets, n'hésitez pas à communiquer avec nous ou avec le joumal.
 
Katerine Bérard

vétérinaire  

haut de la page
2011-11-10 08:55:08
Chats ou chiens?
2011-11-10 08:55:08

 Vous voulez un compagnon fidèle, un gardien sûr pour la maison, un compagnon de jeux pour vos enfants ou une présence réconfortante pour les aînés, un chien fera sûrement votre bonheur... mais à condition de bien choisir l'animal.

 
La longévité d'un chien varie de huit ans, pour les géants, et 15 ans, pour les petites races. C'est donc un choix à long terme qu'il faut faire de façon éclairée, puisqu'ils ont des besoins propres à chacun.
 
Les chiens ont tous besoin d'exercice; il faut donc considérer l'espace et/ou le temps dont on dispose. De plus, les races à poils longs demandent du temps supplémentaire pour l'entretien.
 
Des allergies? Les races les moins allergènes sont les Caniches (de toutes les grandeurs), le Bichon frisé, le Terrier kerrye blue, le Lévrier afghan et le Schnauzer (de toules les grundeurs). De plus, il exisle un produit qui réduit grandement les réactions au poil.
 
Croisé ou pure race? En faisant le choix d'un pure race, vous connaîtrez à l'avance son apparence à l'âge adulte (grandeur, poids, couleur), les caractéristiques inhérentes à sa race, ses qualités, son tempérament général, son instinct naturel, etc.
 
Les grandes surprises sont donc éliminées. Un chien croisé peut très bien être aussi un excellent camarade, mais nul ne peut prédire ce qu'il sera une fois adulte. Le tempérament de façon très générale, les chiens d'appartement (Caniche, Boston, Terrier, Chihuahua, Poménarien...) sont des joueurs affectueux qui peuvent réussir à vous dominer en usant de leur charme.
 
Les chiens de chasse (Labrador, Beagle. Golden Retriver, Braques) sont sportifs, doux et tenaces; ils ont bceoin de beaucoup d'exercice et peuvcnt fuguer à cause de leur super flair. Les lignées dites "de salon" sont mieux adaptées à la vie en famille. Les races ayant la queue roulée sur le dos (Chow-chow, Akita. Lhassu Apso) ont tendance à être dominatrices si on les laisse prendre lc contrôle; elles conviennent mieux à des personnes autoritaires.
 
Les chiens de type berger (Collie, Border Collie, Berger anglais, Bouvier bernois) ont un caractère plus docile et sont enjoués. Le chiens de travail (Rottweiller, Bouvier des flandes, Danois) ont de bonnes prédispositions à l'apprentissage, sont fidèles et ont besoin d'être entraînés fréquemment.
 
Le plus important est le tempérament individuel de chaque chien. Les parents vous donneront une idée du caractère des chiots de la portée. Jouez avec les petits et notez les plus actifs et doux, ils seront de bons sujets. Les peureux et les mordeurs incontrôlables sont à éviter.
 
Le premier à venir vers vous avec Ia queue bien haute est souvent le meneur de la portée; il tentera probablement de vous diriger aussi. Séparez les chiots; ensuite, appelez-en un à la fois en tapant des mains. S'il viens vers vous, c'est un chiot qui aime les humains.
 
Aussi, forcez-le à bouger doucement dans différentes positions (assis, sur le dos, soulevé, etc.); s'il grogne, c'est qu'il a tendance à être plus dominant que les femelles.
 
Pour terminer...
Le choix d'un chien est une décision qui comporte des responsabilités. Il ne doit donc pas être pris à la légère. Une fois que vous avez déniché la perle rare, il ne vous reste qu'à le familiariser avec son futur environnement et lui apprendre les commandements de base. Ces derniers vous permettront de garder le contrôle sur votre animal afin d'avoir une relation chien-maître saine.
 
N’utilisez jamais de punition cela pourrait détruire sa confiance. Profitez plutôt des moments en leur compagnie, car ils sont des êtres merveilleux qui méritent beaucoup d'amour.
 
Si vous avez des questions ou des suggestions de sujets, s'il-vous-plaît faites-les parvenir au journal.
 
Katerine Bérard
vétérinaire 
haut de la page
2011-11-10 08:27:08
La PROPRETÉ chez les chiens
2011-11-10 08:27:08

 

Vous ramenez à la maison le mignon petit chien que vous venez d'adopter. Une fois que ce dernier aura découvert son nouvel environnement, c'est à vous de lui enseigner les bonnes manières et les règles à suivre à la maison.
 
Pour un chien, la notion de propreté est fort simple; ne pas salir I'endroit où il dort et ou il mange, donc il ne ressent aucune culpabilité à uriner hors de ce lieu. C'est donc pour cette raison qu'il vous est inutile de le frapper, de crier ou même de lui mettre le nez dans son urine, cela n'a aucun sens pour lui, il ne comprend pas. Le chien ne peut faire de relation entre votre mécontentement et une action qu'il a accomplie, même si celle-ci vient tout juste d'être faite.
 
Le chien doit être amené à I'extérieur, à l'endroit approprié plusieurs fois par jour, vous devrez également le sortir après les repas, les siestes et le jeu. Lorsque vous apercevez votre chien renifler intensément le sol, ou encore lorsqu'il sille ou tourne en rond, le sortir aussitôt. Certains chiens ont leur propre moyen d'exprimer leur envie, certains mordillent les doigts, d'autres jappent ou encore grattent le seuil de la porte. N'attendez pas, sortez-le !!!
 
Lorsque vous sortez votre chien, assurez-vous qu'il a fait ses besoins, ne pas attendre au-delà de 10 minutes, ne le rentrez qu'une fois qu'il a terminé, à ce moment, félicitez-le en lui donnant un biscuit ou en jouant avec lui.
 
Si malheureusement vous arrivez trop tard, et qu'il a déjà fait à l'intérieur, ne le grondez pas, comme nous l'avons mentionné plus haut, le chien est incapable d'associer la faute à la punition. ll a oublié qu'il a uriné quelques secondes après avoir terminé... De plus si l'animal est puni, la prochaine fois qu'il vous verra arriver, il vous craindra et fera ses besoins sur place sans pouvoir se contrôler. Nettoyez simplement l'endroit sali (avec du vinaigre blanc ou du jus de citron) et ignorez l'incident. 
 
Avant que votre chien ne soit complètement propre, utilisez une cage durant votre absence, il en fera sa demeure et s'y sentira en sécurité. Votre chien doit trouver un plaisir à y rester durant votre absence. Avant de quitter, donnez-lui son repas dans la cage et de l'eau à boire. Quand il aura terminé, sortez-le dehors, jouez avec lui. Une fois ses besoins faits, remettez-le dans sa cage et donnez-lui un jouet qu'il aime.
 
Pour mieux contrôler les besoins de votre animal, nourrissez-le à des heures fixes. Si votre animal requiert deux repas par jour (exemple), nourrissez-le le matin et le soir avant vos repas, ainsi votre toutou se désintéressera de votre table puisqu'il a déjà le ventre plein!!!
 
Patience, persévérance !!!
 
Bonne chance.
           
Karine Doucet 
haut de la page
2011-11-10 08:21:28
L'anesthésie chez les animaux...
2011-11-10 08:21:28
Vous devez faire endormir Milou pour un nettoyage de dents et vous êtes inquiets. Ne vous en faites pas! Les méthodes d'anesthésie ont bien évolué au cours des dernières années.
 
Ainsi, beaucoup de propriétaires inquiets lorsqu'il fallait endormir leur petite bête pour effectuer des chirurgies ou des traitements plus compliqués le sont moins maintenant.
 
Il est assez difficile de procéder à un simple détartage sur un chien récalcitrant, ou bien de poser une sonde urinaire à un chat qui fait un blocage de vessie, ou encore d'enlever les pointes de porc-épic dans la gueule d'un chien devenu malin à cause de la douleur.
 
Heureusement pour les animaux et les vétérinaires, l'anesthésie facilite les procédures chirurgicales et médicales. Il existe plusieurs méthodes pour anesthésier un animal, selon le degré ou la profondeur de l'anesthésie désirée, et d'une façon plus sécuritaire.
 
Pour des interventions mineures, on utilise souvent des anesthésiques injectables par voies intraveineuses ou intramusculaires. Pour des opérations plus longues ou plus importantes, on choisit l'anesthésie gazeuse qui permet un bon contrôle sur le sommeil de I'animal, autant en durée qu'en intensité.
 
Avant l'anesthésie, votre animal doit être à jeun (pas d'eau, pas de nourriture). Il recevra tout d'abord des substances pré-anesthésiques (tranquillisants ou anti-douleurs) par injection et aura un masque sur la gueule pour diffuser le gaz anesthésiant. Puis il sera intubé dans la trachée pour permettre un meilleur contrôle.
 
Jusqu'à présent, l'anesthésique gazeux le plus couramment utilisé chez les animaux, tout comme chez les humains d'ailleurs, était l'Halothane. Il existe maintenant un gaz encore plus sécuritaire que ce dernier, l'Isoflurane.
 
Parmi les avantages que présente l'lsoflurane, notons qu'il est beaucoup moins toxique pour les reins et encore moins pour le foie. II assure une meilleure stabilité cardio-vasculaire et cardiorespiratoire. De plus, il agit et s'élimine plus rapidement.
 
Cet anesthésique etant moins toxique, les vétérinaires peuvent opérer des patients plus à risques tels que les animaux obèses, âgés, blessés ou en état de choc. Ainsi, les propriétaires inquiets pourront ramener plus vite leur animal préféré à la maison.
 
Vous avez le droit de demander que votre animal soit endormi avec un anesthésique plus sécuritaire. Il suffit d'en parler avec le vétérinaire qui pourra vous dire ce qui est préférable pour votre précieux compagnon.
 
Louise Dubois

Médecin vétérinaire  

haut de la page
2011-11-10 08:14:02
Attention, chatte en chaleur…
2011-11-10 08:14:02
Saviez-vous qu'une chatte peut se reproduire trois à quatre fois par année? Qu'elle accouche en moyenne de quatre chatons chaque fois? Que ses chaleurs reviennent tant et aussi longtemps qu'elle n'est pas accouplée?
 
Le cycle de reproduction d'une chatte est très spécial et peut même varier d'une année à l'autre. Il y a deux périodes dans l'année où les chattes ont plus tendance à se trouver en chaleur: le printemps et I'automne.
 
La durée de la chaleur est d'environ sept à neuf jours, mais recommence après une semaine de répit si la chatte n'est pas accouplée. La raison de ce phénomène est que l'ovulation ne se produit pas à moins d'un accouplement.
 
Il est donc possible d'avoir à endurer les lamentations d'une chatte en chaleur durant plus d'un mois. Si vous désirez faire accoupler votre chatte, il est toutefois recommandé d'attendre qu'elle soit âgée entre un an et un an et demi. A ce moment, elle a atteint sa pleine croissance et son bassin peut mieux permettre le passage des chatons.
 
La gestation dure environ deux mois (59 à 63 jours) et c'est seulement dans les trois dernières semaines que vous vous apercevrez de certains changements. Les mamelles commencent à se remplir de lait durant la demière semaine de gestation.
 
La mise bas dure environ six heures (selon le nombre de chatons) et se passe normalement sans embûche. Si toutefois votre chatte a des vomissements ou des sécrétions anormales ou encore si elle est faible, il est préférable de consulter un vétérinaire.
 
Certaines chattes vont préférer rester seules durant la mise bas alors que d'autres vont vous demander de rester avec elles; il faut respecter leur choix.
 
Les chatons ne devraient jamais être sevrés avant l'âge de six semaines.
 
La lactation est importante pour leur fournir suffisamment d'anticorps et leur permettre d'atteindre leur croissance normale.
 
Après ce délai, ils sont en mesure de manger seuls et de se trouver un nouveau foyer.
 
L'expérience peut être formidable, mais il ne faut pas oublier que tous ces chatons devront éventuellement trouver une famille d'adoption.
 
Dr Louise Dubois

Médecin vétérinaire 

haut de la page
2011-11-10 08:02:00
La dysplasie de la hanche
2011-11-10 08:02:00
Plusieurs propriétaires de chiens de grandes races s'inquiètent au sujet d'une maladie, la dysplasie de la hanche. Cet article étant assez complexe et technique, n'hésitez donc pas à communiquer avec nous pour plus d'informations.
 
La dysplasie est une maladie osseuse qui résulte d'un développement anormal de l'articulation entre le fémur et le bassin, durant la croissance. Cette malformation se retrouve principalement chez les grandes races. Les causes sont souvent reliées à l'hérédité, mais quelques fois on peut aussi les associer à l'environnement.
 
La croissance rapide des chiens de grandes races, une faiblesse des masses musculaires, l'obésité, ainsi que des exercices trop violents durant la croissance sont donc des facteurs favorisant la dysplasie.
 
Les symptômes sont variables selon la sévérité de la malformation; ils peuvent varier d'un léger inconfort à l'infirmité. On peut remarquer différents degrés de boiterie, de la difficulté à se lever, à monter les escaliers et même une démarche ondulante.
 
Ces symptômes apparaissent lorsque la malformation initiale provoque de l'usure ou une vive déformation des surfaces articulaires. Cette déformation qui augmente avec le temps amène de l'inflammation et de la douleur.
 
Le diagnostic doit se faire à la suite d'une radiographie des hanches, préférablement sous anesthésie. Un chien ne peut être déclaré exempt de dysplasie avant l'âge de deux ans.
 
Par contre, si les signes radiologiques sont présents avant cet âge, le diagnostic est posé immédiatement. Il est préférable que la radiologie soit prise sous anesthésie pour la simple raison que l'animal doit être couché sur le dos, les deux membres postérieurs bien étirés et parallèles.
 
Il est important de connaître les caractéristiques d'une articulation normale: une tête bien ronde, des surfaces bien lisses, des angles parfaits entre le fémur et le bassin, une profondeur adéquate du basin ainsi qu'une parfaite adaptation entre la tête et le bassin.
 
Tout changement dans ces critères peut amener la dysplasie et provoquer de l'usure aux surfaces. Nous évaluons la radiographie selon des critères établis par l'OFA (Orthopedic foundation for animals).
 
Il existe six classes; excellent, bon, passable, marginal, dysplasie minimale, dysplasie modérée et dysplasie sévère.
 
Il existe deux genres de traitement: médical ou chirurgical. Le traitement médical consiste à donner des analgésiques (antidouleur) au besoin et à limiter l'exercice.
 
Par contre, il existe trois types de chirurgies correctrices: la prothèse de la hanche, la triple ostéotomie (restructuration des angles) et l'arthroplastie (ablation de la tête).
 
Les deux premières chirurgies sont beaucoup plus complexes et peuvent se faire seulement si l'animal présente peu de symptômes.
 
Par contre, l'arthroplastie peut se faire à n'importe quel âge, à n'importe quel degré de dysplasie. Cette chirurgie est moins dispendieuse. La convalescence est d'environ un mois, mais il faut attendre une periode de six mois entre chaque hanche.
 
La prévention ou le contrôle de la dysplasie réside dans le choix des reproducteurs. Les parents doivent être exempts de dysplasie. Il doit en plus être prouvé génétiquement qu'ils sont aptes à reproduire des individus exempts de dysplasie.
Il est idéal de remonter trois ou quatre générations et s'assurer qu'elles en sont toutes exemptes.
 
L'idéal, malgré toutes ces précautions, est d'obtenir une garantie d'au moins deux ans pour toutes malformations congénitales lors de l'achat (soit chez l'éleveur ou l'animalerie).
 
Dr Louise Dubois

Médecin vétérinaire 

haut de la page
2011-11-10 07:46:43
Comment sauver son chat malade?
2011-11-10 07:46:43

 Depuis l'article paru récemment dans Le Plus traitant de la maladie mortelle des chats, plusieurs personnes ont demandé quelle était cette maladie, comment pouvait-on la prévenir et s'il était possible de sauver un chat qui en est atteint.

 
J'ai donc décidé de parler de la panleucopénie féline ce mois-ci, pour éclairer et en même temps rassurer les gens sur cette maladie.
 
La panleucopénie est une maladie transmise par un virus et atteint tout le système digestif. Elle détruit en fait les premières couches de cellules de l'intestin. Les symptômes peuvent varier, mais débutent souvent par des vomissements ainsi qu'un manque d'appétit.
 
La diarrhée qui s'ensuit est très liquide et nauséabonde, parfois il y a même présence de sang.
 
Le chat devient amorphe et peut souffrir de fièvre et de déshydratation. Cette dernière survient très rapidement (quelques jours après le début des symptômes et cause souvent la mort du chat.
 
Cette maladie est très contagieuse, elle se transmet facilement d'un chat à l'autre. Votre chat n'a même pas besoin d'aller dehors pour la contracter, car le virus se propage aussi clans l'air.
 
Les chatons sont beaucoup plus vulnérables car leur système immunitaire est beaucoup moins résistant et la déshydratation les atteint plus rapidement.
 
Cette maladie n'est pas mortelle si l'animal est soigné. Le chat peut être sauvé si les traitements ont débuté dès l'apparition des premiers symptômes.
 
Ceux-ci consistent à réhydrater convenablement le chat ou le chaton et lui donner des injections pour arrêter les vomissements et la diarrhée. En principe, nous sauvons environ 70% des malades, mais naturellement les chats doivent rester hospitalisés et il est difficile de définir le nombre de jours pendant lesquels l'animal recevra des traitements.
 
Le succès de l'intervention dépend beaucoup du système immunitaire du chat et du moment où les traitements débutent.
 
En vous assurant que votre chat soit vacciné, vous éviterez qu'il tombe malade.
 
Bien sûr, il est beaucoup moins dispendieux de faire vacciner que de faire traiter votre chat. La vaccination débute dès la séparation du chaton de sa mère et se répète un mois après.
 
La panleucopénie fait partie de la vaccination de base et se donne en association avec d'autres vaccins pour protéger les chats de maladies toutes aussi importantes.
 
Naturellement si votre chat sort de la maison, il est préférable de le soumettre à une vaccination plus complète (rage, leucémie, etc.).
 
En faisant vacciner votre chat, vous éviterez donc beaucoup de soucis inutiles...
 
Dr Louise Dubois
médecin vétérinaire 
haut de la page
2011-11-10 07:35:04
Avoir ou ne pas avoir des chiots...
2011-11-10 07:35:04
La gestation du chien, avoir ou non des chiots... Voici un sujet très important à mes yeux car beaucoup de propriétaires de chiens souhaiteraient que leur chienne ait une portée de chiots sans vraiment être au courant de tous les points reliés à la gestation.
 
La gestation peut se diviser en quelques étapes:
- les chaleurs, la période d'accouplement, la gestation en elle-même, l'accouchement et l'allaitement.
 
Commençons tout d'abord par les chaleurs... Leur durée varie de 10 à 20 jours selon la race de la chienne. Elles reviennent environ aux six mois pour les grandes races et aux dix mois pour les petites races. Durant cette période, on note la présence de saignements de couleur rouge ou rouge-brun.
 
Si les écoulements sont de toute autre couleur, ce n'est pas normal, il faut contacter le vétérinaire car il y a alors possibilité d'infection. Votre chienne peut changer de tempérament durant cette période.
 
La période d'accouplement est très importante: une chienne n'accepte pas le mâle durant toute la période de chaleur. Cette période d'acceptation varie et peut être détectable par des tests de frottis vaginaux.
 
Le principe du test consiste à recueillir des cellules à I'intérieur du vagin à l'aide d'un coton tige et ensuite de regarder le spécimen recueilli à l'aide d'un microscope. Quelqu'un d'averti est capable de vous dire approximativement le moment propice pour l'accouplement.
 
Il est idéal de faire deux accouplements; si toutefois votre femelle n'accepte pas le mâle, il est possible de faire l'insémination artificielle. Il faut récolter la semence du mâle pour ensuite l'introduire dans la femelle.
 
En même temps, nous pouvons évaluer la semence du mâle pour voir si les spermatozoïdes sont en forme et normaux.
 
Idéalement, il ne faut pas accoupler votre animal avant l'âge d'un an et demi, car il faut lui permettre de terminer sa croissance.
 
La gestation dure entre 59 et 64 jours. En général, on commence à voir un changement au niveau de l'abdomen au cours du deuxième mois de la gestation et les mamelles commencent à se développer dans la dernière semaine.
 
À partir de la troisième semaine de gestation, il est possible de sentir le foetus en palpant l'abdomen. Il est préférable de faire une radiographie de l'abdomen pour savoir le nombre de bébés et aussi pour vérifier si le passage est assez large pour la sortie des bébés (bassin); et ce, à partir du 45e jour de gestation.
 
En général, votre chienne ne mangera pas ou peu la journée de l'accouchement. Dans la dernière semaine, elles ont tendance à se faire un nid douillet.
 
Malheureusement, elles choisissent souvent des endroits bizarres ou inattendus.
 
La durée de l'accouchement varie avec le nombre de bébés et l'énergie de la chienne. Il peut y avoir jusqu'à six heures entre chaque bébé, mais les contractions commencent, un chiot devra naître dans la demi-heure suivante.
 
Il est très important qu'un chiot reçoive le lait de sa mère dès les premières heures et ce, jusqu'à un minimum de six semaines.
 
Dès les premières heures, nous sommes en mesure de savoir quel est le chiot le plus fort et l'animal dominant. II arrive quelquefois que le plus petit de la portée décède (radet).
 
Comme vous pouvez le noter, ces étapes ne se déroulent pas toujours facilement ou normalement.
 
Si toutefois, une de ces dernières ne se déroule pas comme prévu, n'hésitez pas à contacter votre vétérinaire.
 
Si l'expérience vous tente toujours, attendez-vous à passer plus de temps avec votre chienne.
 
Dr Louise Dubois,

Vétérinaire  

haut de la page
2011-11-10 07:03:10
Votre chât, un chasseur-né?
2011-11-10 07:03:10
Votre chat va dehors et chasse. C'est normal. Mais faites attention tout de même car il se pourrait bien qu'il attrape des vers...
 
Le parasite intestinal le plus connu chez le chat, qui joue à l'extérieur, est le ver plat, communément appelé le ver solitaire.
 
L’infestation se produit lorsque l'animal chasse les oiseaux, les souris, les mulots ou toute autre petite vermine du genre. Il existe par contre une autre façon de s'infester et c'est par l'ingestion accidentelle d'une puce infectée ou de segments de ce ver.
 
Le ver solitaire mesure en moyenne 25 centimètres mais peut aller jusqu'à 70 centimètres. Il se loge dans l'intestin. La tête est pourvue de crochets et le corps de plusieurs segments. Chaque segment (partie de ver) possède deux ensembles d'organes génitaux et les oeufs sont groupés dans des capsules logées dans les segments...
 
Les segments se détachent du corps du parasite et quittent l'intestin. Ils sont capables de mouvement et se dispersent de façon active. Ils peuvent traverser l'anus pendant que le chat dort et on va les retrouver collés aux poils ou sur la surface où l'animal se trouvait.
 
Au moment de l'émission, les segments ressemblent à des graines de concombre; une fois secs, ils ressemblent plutôt à des graines de riz.
 
Il peut y avoir jusqu'à 30 oeufs dans un segment; les oeufs sont libérés par la désintégration du segment. C'est à ce moment que l'infestation peut se produire, soit si une larve de puce ingère les oeufs et devient contaminée, soit si un animal s'infecte en ingérant directement les segments contenant les oeufs.
 
Souvent vous remarquerez que même si votre chat mange beaucoup, il maigrit de jour en jour, ou qu'il se frotte les fesses sur le sol ou encore il se lèche continuellement l'anus. Il peut quelque fois vomir des parties de ver ou avoir la diarrhée ainsi que l'abdomen distendu.
 
La façon la plus simple de s'en apercevoir c'est de relever la queue de votre chat et de retrouver ces fameux segments en forme de grains de riz.
 
Il existe un traitement simple qui se donne, soit par comprimés, soit par injections, pour remédier aux problèmes.
 
Par contre, vous pouvez aussi prévenir l' infestation en empêchant votre animal de chasser, sinon vous devrez le placer sur un horaire de traitements réguliers, de trois à quatre fois par année. Mais attention! Le ver solitaire peut être transmissible aux humains...
 
Dr Louise Dubois

Médecin vétérinaire 

haut de la page
2011-11-09 14:55:46
La rage sous toutes ses formes
2011-11-09 14:55:46
Au Canada, la plupart des cas de rage sont transmis par les animaux sauvaqes tels les renards, les mouffettes, les chauves-souris, les écureuils, les ratons laveurs ou tout animal sauvage.
 
Ça explique pourquoi son éradication est impossible.
 
La rage constitue donc une menace pour tout animal à sang chaud dont les humains et les animaux domestiques (chiens, chats, etc…) et est considérée comme une maladie virale fatale.
 
Elle se transmet par morsure d'un animal atteint ou par contamination d'une plaie avec la salive d'un animal enragé.
 
Le virus pénètre alors le système nerveux de l'animal et l'affecte de plusieurs façons dont la forme furieuse ou la forme muette.
 
La forme furieuse est celle qui se manifeste par un changement de comportement. Un animal sociable peut devenir agressif, se cacher ou encore s'attaquer à differents objets tels, sa laisse, les personnes qui I'entourent ou lui-même.
 
Un animal sauvage peut aussi devenir subitement sociable ou anormalement apprivoisé.
 
La rage, sous la forme muette, se manifeste en général par une paralysie partielle ou totale de l'animal; cette forme est souvent plus dure à détecter.
 
La paralysie commence par atteindre le larynx (gorge) d'où la salivation abondante typique. Elle se poursuit ensuite en s'attaquant aux membres postérieurs en remontant vers I'avant du corps puis finit par provoquer la mort.
 
Premiers indices
Les premiers signes de la rage peuvent apparaître entre deux semaines à six mois après le contact avec I'animal enragé.
 
La longueur de cette période dépend de la gravité ainsi que de la localisation de la morsure.
 
Quelques conseils à suivre...
- Évitez tout contact avec des animaux sauvages;
- Si vous soupçonnez qu'un de vos animaux est atteint de rage, soyez extrêmement prudent et évitez tout contact avec lui;
- Vérifiez aussi si votre animal a été vacciné au cours de la dernière année.;
- Appelez ensuite votre vétérinaire pour savoir quelles sont les étapes à suivre ou contactez un vétérinaire d'Agriculture Canada;
- Enfin, n'oubliez pas de faire vacciner votre animal à chaque année.
 
Dr Louise Dubois
médecin vétérinaire  
haut de la page
2011-11-09 14:46:14
La toux de chenil, une infection sévère
2011-11-09 14:46:14
La toux de chenil (ou trachéobronchite) est une maladie qui affecte les chiens seulement. C'est une maladie très contagieuse transmise par des organismes transportés dans I'air.
 
Les chiens peuvent attraper la toux de chenil, une infection sévère et qui peut devenir chronique, simplement en côtoyant d'autres chiens (dans une garderie, au dressage, au toilettage, dans la rue. au parc...).
 
Les principaux symptômes sont la toux, des éternuements, de la fièvre, un manque d'appétit et même parfois des écoulements nasals. Souvent la toux est si creuse que le propriétaire de I'animal pense qu'il va vomir. D'ailleurs, il arrive quelques fois qu'un peu de mucus ou du liquide s'écoule.
 
Ces symptômes peuvent persister de quelques jours à plusieurs semaines, tout dépendant du système immunitaire du chien.
 
La toux peut empêcher votre chien (et même vous) de dormir la nuit. Si la maladie n'est pas traitée dans un délai raisonnable, votre chien sera encore plus susceptible d'attraper d'autres maladies. De plus, la toux du chenil qui, normalement atteint les voies respiratoires supérieures, c'est-à-dire la gorge, la trachée et une partie des bronches, peut dégénérer en pneumonie. Ce qui est beaucoup plus grave.
 
Dès que votre animal démontre des symptômes de toux de chenil, il est préférable de consulter votre vétérinaire pour qu'il puisse le soigner convenablement avec des
antibiotiques et probablement des antistressifs, selon la sévérité de I'infection.
 
Par contre, si vous voulez éviter tous ces tracas, Ia vaccination contre la toux de chenil existe. Elle est disponible sous deux deux formes, intranasal ou intramusculaire.
 
Vous pouvez faire inclure ce traitement dans le programme de vaccination annuel, ainsi vous n'aurez plus à vous préoccuper de cette maladie.
 
P.S.: N'oubliez pas que la période du ver du coeur est maintenant arrivé. ll est temps de faire la prise de sang (si votre animal a plus de six mois) pour pouvoir commencer la prévention à la fin du mois de mai.
 
Dr Louise Dubois

Médecin vétérinaire      

haut de la page
2011-11-09 14:17:30
Votre animal se gratte les oreilles?
2011-11-09 14:17:30

Les mites d'oreilles (otodectes) sont des parasites microscopiques qui se logent au niveau des oreilles chez les animaux de compagnie (chien, chat, lapin, etc.).

 
Un simple contact d'un animal à I'autre (que ce soit un chien ou un chat) suffit à propager les mites car elles se transmettent facilement. Il s'agit d'un problème assez fréquent chez les jeunes animaux ou ceux qui vont à I'extérieur.
 
Les animaux qui ont attrapé des mites d'oreilles vont se secouer la tête continuellement ou se gratter fréquemment les oreilles ou leur pourtour.
 
Si vous regardez à I'intérieur des oreilles, vous allez souvent remarquer les déchets brunâtres et secs (ressemblant à du café moulu). Cette sorte de mites se localise et cause des problèmes seulement au niveau des oreilles.
 
Souvent, le vétérinaire n'aura qu'à examiner I'intérieur de I'oreille de votre animal pour diagnostiquer les mites. Mais parfois, il préférera prendre un échantillon de sécrétions à I'aide d'un cotontige et I'examiner au microscope pour confirmer le diagnostic.
 
Traitement
Le traitement est assez facile et comprend deux étapes importantes. La première consiste en un nettoyage des oreilles avec un produit conçu spécialement pour les oreilles (Épi Otic ou autres).
 
Le produit s'applique directement dans les oreilles - il est liquide - et peut être appliqué deux fois par semaine.
 
Si, par contre, I'intérieur des oreilles est très irrité ou saigne, il est préférable d'attendre quelques jours pour commencer le nettoyage. Votre vétérinaire est en mesure de vous le dire et de vous montrer comment vous y prendre.
 
La deuxième étape consiste à vous débarrasser des mites à l'aide d'une solution optique (Tresaderm) qui tue les mites adultes mais pas les larves.
 
C'est pour cette raison qu'il faut effectuer deux séries de traitement. Vous aurez donc à appliquer cette solution deux fois par jour pendant une semaine. Le traitement peut être interrompu pendant une semaine et repris la semaine suivante (pour offrir un bon résultat).
 
Si vous voulez vous assurer qu'il ne reste plus de mites, vous n'aurez qu'à passer chez le vétérinaire pour refaire une culture au niveau des oreilles à la fin du traitement. Le vétérinaire saura vous dire s'il reste des mites ou non.
 
Dr Louise Dubois
vétérinaire 
haut de la page
2011-11-09 13:32:01
Quelques livres en trop?
2011-11-09 13:32:01
Vous aurez sûrement pris certaines résolutions pour I'année qui vient...
 
L'une d'elles sera probablement de faire attention à votre santé, votre alimentation et votre poids! Vous n'êtes pas les seuls; le surplus de poids ou même l'obésité préoccupent plusieurs personnes, dont moi-même... Mais sûrement pas pour les mêmes raisons que vous.
 
Saviez-vous que plus de 60% des animaux souffrent d'un surplus de poids? Beaucoup de gens que je rencontre lors d'une consultation m'expliquent qu'ils aiment ça que leur animal soit "grassouillet", un peu "bedonnant". Quelle horreur!
 
Je suis d'accord avec l'existence de quelques "poignées d'amour", mais il faut être conscient qu'il est aussi néfaste pour un animal que pour nous-même d'être obèse.
 
Il est important de noter que le surplus de poids amène une surcharge de travail au coeur, aux poumons et aux articulations, ainsi qu'à plusieurs autres organes, tel le foie.
 
L'espérance de vie de votre animal sera donc diminuée et même sa qualité de vie en dépendra. Il sera moins enjoué et tout exercice sera pénible à exécuter.
 
Plus vous mangez, plus vous avez faim, car votre estomac s'élargit et ça devient un cercle vicieux (de même pour nos petites bêtes). Vous avez alors le choix de contrôler la quantité de nourriture absorbée ou d'augmenter les exercices afin de brûler les calories en trop.
 
Facile... Pas vraiment. Par contre, il existe des programmes de diminution de poids ou de contrôle de poids qui peuvent vous faciliter la tâche, notamment la nourriture diète ou spécialisée.
 
Il est quand même très important de faire vérifier l'état de santé de votre animal favori pour vous assurer qu'il est en état de suivre une cure d'amaigrissement.
 
Nous sommes là pour vous aider dans vos efforts et nous pouvons vous faciliter la tâche en vous expliquant la quantité de nourriture à donner et le poids que votre animal devrait peser.
 
Dr Louise Dubois
Médecin vétérinaire 
haut de la page
2011-11-09 13:20:17
Et si Noël rendait vos animaux malades
2011-11-09 13:20:17
Eh! Oui... Déjà le temps des Fêtes! J'imagine que vous avez l'intention de bien décorer votre sapin de Noël.
 
Voici quelques recommandations très importantes pour éviter que votre minet ou que votre chien tombe malade durant ces réjouissances.
 
Lorsque vous décorez la maison, il est important de penser aux choses qui pourraient attirer votre animal et qui peuvent être noctves pour sa santé.
 
Evitez de mettre des glaçons ou des cheveux d'ange dans le sapin ou autour... Minet pourrait jouer avec et par mégarde en avaler quelques-uns. Le risque d'un blocage est très important et souvent nécessite une chirurgie.
 
Essavez de mettre des lumières un peu plus haut dans l'arbre pour que votre chien ne soit pas trop attiré par les reflets et qu'il ne soit pas tenté de mordiller les fils électriques. Il pourratt se brûler les muqueuses ou même s'électrocuter ou faire tomber l'arbre au complet.
 
Evitez de mettre des boîtes de chocolat ou des friandises sous l'arbre (même enveloppés), les animaux ont beaucoup d'odorat et en quelques instants vous risquez de ne plus avoir de cadeau à donner. Je parle par expérience... Les chocolats sont toxiques pour le chien et peuvent provoquer des crises d'épilepsie.
 
Evitez de donner de la nourriture (des restants de table) et informez vos invités de ne pas en donner; les animaux n'ont pas le même système digestif que nous et ils pourraient tomber malade (vomissement, diarrhée, manque d'appétit, abattement…).
 
Il n'est pas plus normal qu'il vide des verres d'alcool que vous laissez à sa portée… C'est peut-être drôle à voir mais néfaste pour sa santé.
 
Il est préférable de prévoir un endroit calme pour votre animal au cas où l'activité environnante serait trop intense pour son tempérament.
 
J'espère que ces conseils sauront vous aider à Passer des très joyeux moments en compagnie de votre animal favori et je vous souhaite un joyeux temps des Fêtes.
 
Dr. Louise Dubois

Hôpital Vétérinaire Dufferin inc. 

haut de la page
2011-11-09 13:01:07
Votre chat souffre-t-il d'ostéoarthrose?
2011-11-09 13:01:07
L’ostéoarthrose, communément appelée arthrose ou arthrite, est une maladie dégénérative non-inflammatoire des articulations. Dégénérative car il y a fragmentation ou perte du cartilage qui forme les articulations. Non-inflammatoire car elle n'est pas accompagnée de fièvre, ni de changement sanguin.
 
L'ostéoarthrose peut atteindre toutes les articulations (pattes, dos, mâchoires...). Elle est la maladie articulaire la plus commune chez le chien mais aussi chez les vieux chats.
 
Au premier stade de la maladie, on retrouve un animal qui ne veut plus faire certains mouvements sans avoir une démarche anormale (par exemple, il court mais ne saute plus dans l’auto).
 
Au second stade, l’animal boite, est raide ou ankylose après un Iong repos ou à.la suite d'un exercice intense. A ce niveau de la maladie, tout redevient normal après quelques jours de repos.
 
En s'aggravant, les raideurs musculaires sont plus évidentes et l’animal semble plus confortable après un léger exercice (pire le matin en se levant, puis est mieux dans la journée). Les journées froides et humides empirent l’ankylose.
 
Puis cela progresse jusqu'à ce que l'animal boite constamment. La douleur le rend souvent plus agressif et irritable; il peut mordre lorsque l’on veut le flatter ou le brosser.
 
À la manipulation des pattes atteintes, on peut entendre des crépitements et une diminution de l’amplitude du mouvement.
 
Le diagnostic est basé sur les signes cliniques et sur des radiographies des articulations atteintes qui démontrent des changements au niveau du cartilage et de l’os.
 
Plusieurs conditions prédisposent un animal à l'ostéoarthrose. D'abord l'âge puisque la maladie est reliée à l'usure des articulations. Trop d'exercice ou des mauvais mouvements. Elle peut aussi apparaître à la suite d'une blessure, d'une fracture mal guérie, d'une rupture de ligament, de la dysplasie de la hanche.
 
Elle peut même être d'origine congénitale si le cartilage ou l’os ne sont pas normaux. L’obésité aussi est un facteur important, puisqu'elle augmente le travail des articulations. Il existe plusieurs autres conditions qui prédisposent à l’ostéoarthrose et certaines sont encore inconnues.
 
Les traitements
Les traitements de l’ostéoarthrose consistent à fournir à l’animal de bonnes périodes de repos, ne pas fatiguer les articulations atteintes avec trop d'exercice, faire maigrir l’animal si celui-ci est obèse, faire des marches et de l’exercice contrôlé afin de garder une bonne masse musculaire et diminuer l’ankylose.
 
Des médicaments anti-douleur et/ou anti-inflammatoire peuvent être utilisés, mais ils comportent des effets secondaires nocifs à long terme. Des chirurgies correctives peuvent être effectuées dans certains cas.
 
Un médicament a été mis sur le marché récemment: l’ADEQUAN. C'est un polysulfate de glycosaminoglycan qui est similaire à la substance formant le cartilage. Il diminue la destruction du cartilage en empêchant l’action d'une enzyme qui abîme le cartilage et cause l’irritation.
 
Il augmente la qualité du liquide synovial qui baigne l’articulation. Ce liquide nourrit le cartilage et amortit les chocs. ll diminue aussi l’inflammation de la capsule qui retient et sécrète le liquide synovial. Le tout résulte en une diminution de la douleur aux articulations et donne plus de liberté dans les mouvements.
 
Il est à noter que l’ADEQUAN est mieux capté par les articulations malades que par les saines. Ce produit a été testé et s'est révélé très sécuritaire et son injection est bien tolérée par les animaux.
 
Le trailement complet consiste en une série de huit injections à raison de deux par semaine, durant quatre semaines. Le coût varie selon le poids de l’animal.
 
Un compagnon de longue date, dont la qualité de vie se trouve diminuée par l’ostéoarthrose, mérite d'être traité, puisque souvent il lui reste encore plusieurs bonnes années à vivre.
 
Dr Katerine Bérard

Médecin vétérinaire  

haut de la page
2011-11-09 12:37:52
Votre animal a mauvaise haleine?
2011-11-09 12:37:52

Imaginez dans quel état seraient vos dents si vous ne les brossiez pas de routine à tous les jours... Et maintenant, si vous ne les brossiez pas du tout! La même chose s'applique aux dents de votre animal, à moins que vous ne preniez I'habitude de les lui brosser.

 
Si vous n'entretenez pas sa dentition, vous négligez un important aspect de sa santé. Les maladies des gencives sont très courantes et évoluent lentement jusqu'à ce qu'elles causent des problèmes majeurs. Vous allez remarquer une mauvaise haleine, une gingivite, des abcès dentaires, des pertes de dents, des saignements de gencives, du tartre (ou plaque) et même une perte d'appétit. Si malgré les premiers symptômes, vous ne faites pas nettoyer ses dents, vous risquez que les bactéries logées sous le tartre prennent le chemin de la circulation sanguine et infectent d'autres organes tels le coeur ou les reins.
 
La première étape dans I'entretien des dents est un bon nettoyage dentaire (appareil à ultrasons) suivi d'un polissage. Ensuite, vous pourrez poursuivre I'entretien par un brossage régulier en utilisant une pâte dentifrice conçue pour I'hygiène dentaire des animaux. N'utilisez pas de la pâte dentifrice pour humains car elle peut causer des problèmes d'estomac, ni du soda à pâte si votre animal a des problèmes cardiaques. La nourriture sèche, les biscuits et les os peuvent aider à éviter l'accumulation de tartre mais ne sont pas suffisants pour la prévenir complètement.
 
Il est important d'initier doucement votre animal et de le récompenser à chaque étape que vous réussissez. Commencez tout d'abord par manipuler sa mâchoire en lui passant le doigt sur les dents, pour ensuite essayer la brosse à dents. Il existe plusieurs saveurs de pâte dentifrice et plusieurs instruments pour vous faciliter la tâche.
 
Le brossage ne devrait pas prendre plus de deux minutes à raison de deux à trois fois par semaine, il consiste en l'application de la pâte dentifrice en mouvement circulaire sur les dents et les gencives. Soyez patients et votre animal s'habituera peut-être à cette nouvelle routine.
 
Attention à vos doigts !
 
Dr Louise Dubois
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc.
haut de la page
2011-09-23 13:05:54
Réactions allergiques suite à une piqûre d'insecte
2011-09-23 13:05:54
 
Parmi les piqûres d’insectes, celles de la guêpe sont les plus fréquentes, car les nids sont souvent accessibles par le chien. Les guêpes peuvent piquer plusieurs fois pour injecter son venin, même suite à une provocation faible. La réaction allergique ne dépend pas de la dose de venin injectée, ni du nombre de piqures car une seule dose suffit. L’importance de la réaction va dépendre du type de piqure d’insectes, du volume de venin injecté et de la sensibilité de l’animal piqué.
 
Les réactions sont de 4 types :
 
*réaction locale
*réaction régionale
*réaction anaphylactique systémique
*réaction retardée
 
Les signes cliniques de la réaction locale sont la rougeur et la chaleur , le gonflement et la douleur locale, ils peuvent durer plusieurs heures.
 
Le gonflement peut s’étendre sur tout un membre, et devient donc une réaction régionale. La région orale est la plus préoccupante car il peut y avoir obstruction des voies respiratoires, et ainsi empêcher l’animal de bien respirer.
 
La réaction anaphylactique est une cause de mortalité et doit donc être prise au sérieux, elle est habituellement remarquée dans les 10 minutes suivant la piqûre. Les symptômes sont par ordre d’apparition : érythème cutané (rougeur), l’enflure, la démangeaison, puis enflure-œdème des voies respiratoires, suivi des troubles circulatoires (baisse de tension), et finalement la perte de conscience.
 
Ces réactions peuvent ne démarrer que quelques heures suivant la piqûre, d’où réaction retardée. Il est donc important de surveiller les symptômes même plusieurs heures après la piqûre.
 
Le traitement des piqûres sans symptômes généraux comporte l’administration d’antihistaminiques, de corticoïdes, et de compresses d’eau froide. Lorsque les symptômes sont plus graves, ces traitements sont combinés à des fluides intraveineux. Lorsque la réaction est systémique, le temps de réaction est très mince, d’où l’importance d’avoir une trousse de survie en région éloignée. Un animal qui aura réagi fortement à une première piqûre, sera très susceptible d’avoir une réaction plus grave aux piqûres subséquentes.     
 
Dr Louise Dubois
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc
 
haut de la page
2011-09-23 13:04:50
État de choc
2011-09-23 13:04:50
 
Cet état est grave et demande une réaction immédiate. C’est l’incapacité du système circulatoire à fournir la quantité d’oxygène suffisante aux tissus. Il existe trois catégories de choc :
 
*septique (infectieux, toxique)
*cardiogènique ( origine du cœur)
*hypovolémique ( diminution du volume sanguin, soit hémorragie, trauma, vomissements et diarrhées avec sang, déshydratation, anaphylactique)
 
Les signes cliniques sont :
 
*pâleur des muqueuses
*accélération du rythme cardiaque
*baisse du volume d’urine
*soif
*augmentation du rythme respiratoire
*atteinte de l’état de conscience
*détresse respiratoire
*diminution de la pression artérielle
*….
 
Le traitement consiste en la stabilisation de ces signes, ainsi que de la détection de la cause précise du choc.
 
Évidemment, si le choc est du à une perte sanguine, une perfusion intraveineuse +/- transfusion sanguine est nécessaire. Nous devrons aussi :
 
*contrôler les hémorragies
*bien oxygéner l’animal
*bien hydrater l’animal
*vérifier la coloration des muqueuses
 
Si le choc est d’origine cardiaque, il faudra bien identifier le problème en faisant des tests et utiliser les médicaments nécessaires.
 
Si le choc est d’origine septique, l’utilisation d’antibiotiques appropriés sera combiné au reste du traitement.
 
 
Dr Louise Dubois
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc
haut de la page
2011-09-23 13:03:58
Empoisonnement-produits toxiques
2011-09-23 13:03:58
 
Les chiens ont tendance à avaler tout ce qu’il trouve et qui semble appétissant, ce qui peut amener à ingérer des produits nocifs, d’où les intoxications. Selon la nature du produit, les symptômes sont différents et les séquelles variables.
 
Les insecticides utilisés dans les jardins sont toxiques, ils affectent le système nerveux du chien, peuvent provoquer des convulsions et parfois le coma. Les produits utilisés pour tuer les limaces sont dangereux et causent une détérioration des reins et du foie.
 
Les produits contre le rats avalés par un animal empêchent la coagulation sanguine, et l’animal peut présenté des signes d’hémorragie. Selon la sévérité des pertes sanguines, l’animal devra recevoir une antidote (vitamine K) et des transfusions sanguines. Si le poison vient d’être avalé, il est possible de faire vomir l’animal.
 
L’antigel de voiture a un goût sucré, ce qui est attirant pour l’animal, il provoque une intoxication très grave et une destruction ou mal fonctionnement des reins.
 
Tout médicament humain devrait être tenu à l’écart des animaux. Si une absorption a lieu, faire vomir immédiatement.
 
Certaines plantes de maison sont toxiques, elles peuvent provoquer une simple irritation, mais certaines sont mortelles. Éviter les dieffenbachias, les poinsettias, les bulbes de plantes, les oignons, l’ail, le chocolat et même le raisin.
 
En fait la liste de substances toxiques est sans fin :
*produits détergents, désinfectants et sanitaires (acide, ammoniaque, eau de javel)
*produits pour machinerie ou automobiles (carburants, antigel)
*produits pesticides (herbicides, abrasifs) et même certains antiparasitaires
*produits cosmétiques et sanitaires (médicaments, somnifères)
 
Lorsque l’animal a avalé ou a été en contact avec une substance pouvant être toxique, il est important de vérifier le type de produit ainsi que l’antidote éventuel, et de s’informer auprès d’un vétérinaire. VOICI AUSSI LE NUMÉRO DU CENTRE ANTI-POISON DU QUÉBEC 1-800-463-5060.
 
Si votre chien a ingéré une substance toxique depuis peu, tentez de le faire vomir en utilisant du peroxyde directement dans la gueule à tous les 10 minutes. Si par contre, on suspecte une ingestion d’acide ou d’ammoniaque, ne le faites pas vomir mais plutôt faites le boire abondamment pour diluer le produit.
 
Si la substance est de nature liposoluble, vous pouvez donner à votre animal de l’huile minérale ou du charbon activé. Ils réduisent ainsi l’absorption gastro-intestinale du produit toxique. NE PAS PRENDRE DE L’HUILE VÉGÉTALE car au contraire elle véhicule le produit toxique.
 
Si le produit est répandu sur la peau, il est alors important de bien laver et rincer l’animal pour éviter que le produit pénètre la peau ou que l’animal le lèche et ainsi on absorbe.
 
La seule façon d’éviter l’absorption de substances toxiques est d’éviter de les laisser traîner. Si vous trouvez des souris mortes ou tout autre animal, vaut mieux les enlever et ne pas laisser notre animal avoir la chance de les ingérer. Leur mort pourrait avoir été causé par un produit toxique. Si vous appliquez des produits sur votre pelouse, évitez que votre animal se promène à cette endroit, du moins jusqu’à ce qu’il y aille une bonne pluie.
 
En cas de doute sur un produit, appeler immédiatement votre vétérinaire.
 
 
Dr Louise Dubois
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc
haut de la page
2011-09-23 13:02:53
Coup de chaleur
2011-09-23 13:02:53
 
Il est important de savoir que le chien ne possède pas de processus de sudation comme l’homme pour se refroidir, possédant seulement les glandes sudipares qu’entre les doigts. Ces glandes ne produisent que très peu de sueur, et ne sont d’aucune utilité pour abaisser la température corporelle. Il ne reste que l’halètement pour permettre de réguler la température interne, par élimination de vapeur d’eau. Lorsque la température externe est élevée et que le taux d’humidité est haut, ce mécanisme d’élimination devient inefficace, d’où l’apparition du coup de chaleur.
 
Un coup de chaleur peut se produire lorsque notre animal vient de faire un effort musculaire intense et qu’il ne parvient pas à réguler sa température interne parce que la température ambiante est trop élevée, ou bien que notre animal est soumis à des température ambiante tellement élevée que ses capacités de régulation sont dépassées, et ce, sans effort physique. Ce qui peut survenir lorsqu’on laisse un animal dans une voiture, en pleine chaleur ou soleil.
 
Il est donc très important de faire attention aux efforts physiques par temps chauds et humides, et aux véhicules surchauffés et non ventilés.
 
Il est aussi important de reconnaître le premier symptôme du coup de chaleur, qui est une augmentation du rythme respiratoire, donc l’halètement. Dès que l’halètement survient accompagné des circonstances pouvant s’y rapporter, il devient important d’être vigilant. Le chien peut haleter de façon inconfortable, semble ne pas parvenir à reprendre son souffle. Suite à cette première phase, va apparaître un manque de vigilance, de l’abattement pouvant être entrecoupé d’agitation, l’animal peut tituber, puis il devient prostré et par la suite, il peut y avoir perte de connaissance. L’animal par la suite tombe au sol, les membres peuvent pédaler, l’animal semble en convulsions un peu comme s’il faisait une crise d’épilepsie.
 
Les conséquences de l’augmentation importante lors du coup de chaleur sont multiples, dont le plus sérieux est la congestion cérébrale. On a un état de choc où l’animal se « saigne dans ses veines » dû au fait qu’il y a augmentation et congestion du réseau veineux. À certaines occasions, nous avons aussi une augmentation de troubles de coagulation. Lorsque le coup de chaleur est secondaire à un effort musculaire important, il peut y avoir destruction des fibres musculaires, ainsi qu’un insuffisance rénale.
 
La première chose à faire lorsqu’on est confronté à un coup de chaleur, est de refroidir l’animal pour abaisser sa température corporelle et ainsi favoriser une constriction des vaisseaux sanguins périphériques. Il n’y a aucun risque de refroidir l’animal rapidement comme chez l’homme, nous devons donc prendre tous les moyens pour le refroidir le plus rapidement possible avec une douche, de la glace ou tout autre moyen.
 
Une fois l’animal refroidi, il est primordial de le transporter le plus rapidement chez un vétérinaire pour que celui-ci le branche sur sérum intraveineux, pour ainsi garder l’animal hydraté, et de bien perfusé tous ses organes tel que les reins. Le traitement comporte aussi l’administration de corticoïdes à des doses très élevées par voie intraveineuse pour contrer l’œdème cérébral et protéger toutes les cellules corporelles, et ainsi favoriser un retour à la normale. Selon l’état de l’animal et la sévérité de ses symptômes, ces traitements peuvent se prolonger sur quelques jours, mais les séquelles ne sont pas complètement éliminées et malheureusement le décès de l’animal peut devenir inévitable.
 
Voici quelques mesures de prévention :
 
*éviter de laisser l’animal dans un habitacle non ventilé où la température peut atteindre des niveaux extrêmes
*ne jamais mettre un animal dans un coffre de voiture
*pensez à permettre l’animal d’avoir la possibilité d’être à l’ombre
*toujours avoir de l’eau pour que l’animal s’abreuve
*ne pas soumettre votre animal à un exercice ou effort intense lorsque la température est très élevée, ou procéder avec prudence
*se rappeler que votre animal va se dépasser pour vous satisfaire et que souvent il peut dépasser ses limites
*n’hésitez pas à mouiller son animal abondamment avant ou après un effort
*faire des poses lors de demandes exigeantes
 
 
Dr Louise Dubois
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc
haut de la page
2011-09-23 13:01:15
Dilatation-torsion de l'estomac
2011-09-23 13:01:15
 
Problème médical aigü, responsable d’un état de choc important, étant une des principales urgences vétérinaires. Plus fréquent chez les chiens de grande taille, comme le Berger Allemand, le Rottweiler, le Danois…. Ces races sont plus à risque vu la configuration de leur tube digestif, plus propice à un déplacement et retournement de l’estomac. L’absorption rapide de la ration ou d’une grosse quantité d’eau (surtout froide) par un chien craintif ou nerveux, un exercice physique intense ou une situation stressante avant ou après le repas, sont des facteurs prédisposants.
 
Cette affectation a une évolution rapide, ayant des conséquences tellement graves et surtout un pronostic réservé, même en consultant rapidement et effectuant la chirurgie d’urgence immédiatement, il est fortement possible que l’animal en meurt. Il est donc primordial de mettre l’accent sur la prévention.
 
Un chien ayant une torsion d’estomac va démontrer des signes d’inconfort, de l’anxiété, ne tiend pas en place, va faire des efforts de vomissement sans succès, bave. On note également une déformation croissante de l’abdomen, un gonflement du côté gauche. Progressivement, le chien va être tendu et douloureux à la palpation, il aura de la difficulté respiratoire, un rythme cardiaque accéléré, les muqueuses buccales deviennent blanches ou même bleues. Suivra l’état de choc et éventuellement la mort si rien n’est entrepris.
 
La dilatation-torsion débute par une obstruction ou reflexe du pylore, le sphyncter à la sortie de l’estomac, l’estomac se rempli alors de gaz générés par la fermentation de la nourriture et l’aérophagie, et de liquide, ce qui conduit à la dilatation de l’estomac (il peut occuper jusqu’à la moitié de l’abdomen). La dilatation par la suite peut évoluer en torsion, la pression poussant l’estomac vers la gauche et le poussant à se retourner à 180 degré dans le sens des aiguilles d’une montre. L’air est alors prisonnier de l’estomac sans possibilité de s’évacuer ni vers le haut (cardia) ni vers le bas (pylore), comme un bonbon enveloppé dans le papier avec les deux bouts bien enroulés.
 
C’est alors que les symptômes et conséquences sont beaucoup plus graves. À ce moment l’estomac comprime la veine cave caudale, ce qui provoque une chute du débit cardiaque, ce qui entraîne des perturbations cardiaques et respiratoires, d’où le manque d’oxygénation de tous les tissus corporels. La rate est souvent impliquée dans le déplacement de l’estomac, elle peut atteindre des proportions importantes. Il y a alors dégradation rapide de la fonction cardiaque, doublé d’un choc toxique, puisque les déchets sont prisonniers de l’estomac. La pression de l’estomac sur le diaphragme (muscle entre le thorax et l’abdomen) empêche de bons mouvements respiratoires, ce qui entraîne une mauvaise oxygénation. La compression des veines abdominales affecte la pression artérielle et installe l’état de choc. La dilatation de l’estomac provoque de la nécrose (mort) tissulaire. Tous les organes abdominaux peuvent être touchés et subir des lésions majeures, et souvent malheureusement irréversibles.
 
 
Le traitement comporte deux volets; un médical, et l’autre chirurgical. Le traitement médical consiste à stabiliser le chien. Dans un premier temps, le traitement de choc; ce qui veut dire perfusion intra-veineuse, antibiotiques, corticoïdes, anti-douleurs….De même que d’effectuer une décompression de l’estomac pour évacuer les gaz à l’aide de sonde ou d’un trocart directement à travers de la paroi abdominale. Une fois l’animal stabilisé et seulement à ce moment, il sera possible de procéder à l’étape chirurgicale qui consiste à remettre l’estomac dans sa position originale et le fixer à la paroi abdominale sous anesthésie. Même une fois que toutes ces manœuvres sont effectuées avec succès, les risques de complication ne sont pas écartés. La nécrose de l’estomac, ainsi que des anomalies cardiaques sont toujours des éléments à surveiller. La convalescence est toujours longue et le retour à une alimentation et une activité normales prennent plusieurs semaines. Les récidives sont fréquentes, et la prévention est donc très importante.
 
Vu la gravité et les résultats mitigés du traitement de la torsion d’estomac, il est donc fortement recommendé de :
 
-éviter tout exercice violent une heure avant et deux heures après un repas
-fractionner les repas et l’eau pour éviter de trop gros volume
-nourrir le chien isolé et au calme
-surélever le bol du chien qui mange rapidement pour éviter l’aérophagie
-éviter les changements alimentaires brusques
-ralentir l’absorption rapide du chien glouton
-éviter l’absorption importante d’eau froide
-repas à heures régulières
-éviter tout aliment, os avalé en gros morceau, pouvant faire l’effet d’un corps étranger   
 
 
 
 
Dr Louise Dubois, mv
Hôpital Vétérinaire Dufferin inc.
haut de la page
2010-02-03 13:35:45
Le deuil suite à la perte d'un animal de compagnie
2010-02-03 13:35:45

Ce deuil constitue une expérience pénible et douloureuse et cette perte peut avoir des répercussions importantes sur la vie du maître. Dans notre société, encore aujourd'hui au vingt et unième siècle, on admet difficilement qu'un individu puisse ressentir du chagrin ou des émotions intenses suite à la perte de son animal de compagnie. Certains se moquent, d'autres sont carrément indifférents à leur douleur. Nous remarquons certaines ressemblances avec le deuil d'un être cher, mais le deuil d'un animal est unique, essentiellement à cause du manque fréquent de reconnaissance et d'empathie de la part de notre société. Il est fréquent d'entendre l'entourage s'exclamer : "Ce n'était qu'un chat -ou un chien- , tu n'as qu'à t'en acheter un autre !". Il est important de comprendre que pour la personne vivant le deuil, ce n'était pas qu'un chat -ou un chien-, c'était SON animal, son Gus, sa Joséphine, sa mitaine..., et il est irremplaçable à ses yeux.

Que ce soit un oiseau, un rat, un chat ou un chien, nous finissons toujours par s'attacher à ces petites bêtes. Lorsqu'ils nous quittent, c'est une partie de nous-mêmes qui part avec eux. Un animal signifie bien plus qu'une seule distraction, c'est un membre de la famille qui fait partie de notre quotidien, un être à aimer sans retenue, une petite bête qui nous accepte sans nous juger. Un animal représente également un ami fidèle, qui ne nous abandonne jamais, quoi qu'il arrive.

Un individu peut passer par différentes émotions lors de la perte de son animal; anxiété, incrédulité, douleur, colère, culpabilité et solitude.

Nous devons porter une attention toute particulière aux personnes âgées au deuil qu'ils vivent suite au décès de leur animal de compagnie. Ce compagnon représente bien plus qu'une présence à leurs yeux, c'est une raison de se lever chaque matin, c'est aussi ce qui , bien souvent, leur redonne le goût de vivre, leur procure un sentiment de sécurité en plus de leur fournir une source de stimulation tactile, une source d'affection et de chaleur. Après la perte de leur compagnon, ils se retrouvent soudainement seuls. Ce décès peut également réveiller un chagrin lié à la perte d'un conjoint, d'un parent ou d'un ami.

Comme tout le monde, les personnes âgées ont besoin du soutien et de la compréhension de leur entourage. Nous devons leur démontrer de la compassion et du respect quand à leur vulnérabilité face à l'éventuelle perte de leur animal ou à son décès. Par exemple, il est important de démontrer du respect si la personne désire enterrer son animal et y associer une certaine cérémonie funéraire.

Finalement, il est intéressant de noter que certaines compagnies privées ont bien compris que le deuil d'un animal est une étape importante dans la vie du propriétaire. Il est ainsi possible de faire incinérer individuellement l'animal et de conserver les cendres dans une urne personnalisée. Les propriétaires peuvent ou non assister à la cérémonie, ce qui peut contribuer au processus de résolution du deuil, au même titre que certaines personnes trouvent important de voir la personne décédée pour pouvoir faire leur deuil, alors que d'autres préfèrent conserver les souvenirs de son vivant (les informations sur ces compagnies spécialisées sont disponibles chez votre vétérinaire).

À vous qui venez de perdre votre compagnon voici quelques conseils :

*partagez vos sentiments et votre tristesse avec des personnes compréhensives

*parlez-en à votre vétérinaire ou au personnel de l'hôpital vétérinaire

*ne remplacez pas votre animal trop rapidement

*donnez-vous le temps de vivre votre deuil

Karine Doucet
Hôpital Vétérinaire Dufferin

haut de la page
2010-01-12 14:40:10
Les parasites intestinaux
2010-01-12 14:40:10

Tous les animaux sont concernés par les parasites intestinaux. Même les humains sont susceptibles d’en contracter. Un parasite intestinal est un être qui vit dans l’intestin et qui se nourrit aux dépens de l’animal, soit en s’abreuvant de son sang, soit en prenant le meilleur de sa nourriture. C’est pourquoi il s’agit d’un être nuisible.

Un animal parasité peut avoir un pelage terne, qui tombe en excès, un ventre gonflé ou bien être maigre; ses selles peuvent être molles, gélatineuses ou même liquides. Des vomissements peuvent apparaître, ainsi que des gaz ou des picotements au niveau de l’anus. On peut aussi trouver des parasites intestinaux chez des animaux qui paraissent en excellente santé. Le seul moyen de déterminer si un animal est infesté de parasites est de recourir à l’examen de flottation ou frottis des selles fraîches. Grâce à ces tests, on peut observer les œufs pondus par les parasites ou le parasite lui-même, ce qui permet de l’identifier et de traiter l’animal adéquatement.

Une analyse des selles fraîches par année est indispensable, ainsi qu’une analyse de contrôle six semaines après un traitement afin de vérifier son efficacité. Les parasites les mieux connus sont les vers; les deux types les plus souvent remarqués dans les selles ou le vomi des animaux sont les ascaris (Toxocara canis ou Toxocara leonina) et le ver plat (Taenia). Le ver à fouet (Trichuris) peut quelquefois être observé; il ressemble à un fouet et mesure de 4 à 7 cm. Les ascaris ressemblent à un spaghetti ou à un élastique enroulé mesurant environ 10 cm. Le ver plat ressemble à un grain de riz aplati et remuant d’environ un centimètre. C’est en fait une chaîne de grains de riz qui se détache maillon par maillon. On peut parfois observer un bout de chaîne, c’est-à-dire plusieurs segments (grains de riz).

Les autres sont des parasites microscopiques, non visibles à l’œil nu. Parmi eux, on rencontre les vers à crochets (Ancylostoma caninum et Uncinaria stenocephala), qui se nourrissent du sang de l’animal en s’accrochant à la paroi de l’intestin, ainsi que la coccidie et le giardia, qui tuent les cellules de l’intestin servant à la réabsorption des nutriments et de l’eau. Les animaux (les humains aussi) peuvent attraper ces parasites de plusieurs façons : dans l’utérus de la mère, dans son lait, par le contact direct avec un autre animal, en reniflant une selle ou encore un lieu où des selles ont déjà été présentes, en mangeant de la viande non cuite, en mangeant d’autres animaux parasités (par exemple une souris), en avalant une puce (en se mordillant ou en se léchant) et même à travers la peau par le contact avec un endroit contaminé.

Il est donc important de faire analyser régulièrement les selles de votre animal, encore plus s’il s’agit d’un bébé, car, en grande quantité, les parasites peuvent être mortels. La plupart des chiots sont vendus avec la mention « vermifugés », mais le traitement n’est peut-être pas efficace contre la ou les sortes de vers présents chez eux. On recommande donc d’effectuer une analyse des selles le plus tôt possible et de la répéter six semaines après l’administration du vermifuge.

Chez les animaux adultes, les parasites peuvent réussir à s’enkyster dans les muscles, où ils causent moins de problèmes. Cependant, dès que l’animal subit un stress, ces parasites ressortent, retournent dans l’intestin et occasionnent alors une perte de nutriments. Les parasites choisissent le meilleur de ce que l’animal ingère pour croître et pondre, ce qui signifie que l’animal doit manger une plus grande quantité de nourriture pour satisfaire ses besoins.

Les femelles reproductrices doivent être vermifugées préventivement dès leur jeune âge, ainsi qu’avant chaque grossesse afin de s’assurer qu’elles ne transmettent pas de parasites à leurs bébés, car les larves enkystées dans leurs muscles retourneront dans l’intestin et l’utérus durant la gestation et dans le lait durant la lactation. Il n’y a pas de médicaments efficaces contre toutes les sortes de vers. Il faut donc connaître le type de parasite dont l’animal est porteur afin de pouvoir le traiter adéquatement. Les traitements existent sous forme de comprimés, de liquides, d’injections et même de cubes à croquer.

Dre Katerine Bérard, m.v.

haut de la page
2010-01-12 14:39:13
Pourquoi devrait-on faire stériliser nos animaux?
2010-01-12 14:39:13

Pour plusieurs raisons, à commencer par éviter une situation de surpopulation vouant nombre d’animaux à finir dans un centre SPA ou SPCA, voire euthanasiés.

Chez la chienne, le cycle de chaleur revient en général deux fois par an, ce qui occasionne des pertes sanguines pouvant durer environ deux semaines, ainsi que la visite des mâles non opérés des environs. Chez la chatte, les chaleurs sont saisonnières (printemps et automne) et durent aussi longtemps qu’il n’y a pas d’accouplement. Cet état s’accompagne de miaulements incessants (pouvant vous empêcher de dormir).

Chez la femelle, l’hystérovariectomie consiste en l’ablation de l’utérus, des cornes utérines et des deux ovaires. Elle évite tous ces problèmes et, par le fait même, la surpopulation. Chez le mâle, la castration se résume en l’ablation des deux testicules (chat et chien). Cette opération évite les fugues répétitives et le marquage constant du territoire. Saviez-vous qu’un mâle non opéré sent une femelle en chaleur à plus de 3 km à la ronde? Avez-vous déjà été forcé, lors d’une promenade, de vous arrêter à tous les poteaux, arbustes et brindilles d’herbe pour que Toby laisse quelques gouttes d’urine sur son passage? En espérant qu’il n’a jamais pris votre jambe pour un poteau! Ça s’est déjà produit!…

Vous pouvez faire stériliser votre animal dès l’âge de trois à quatre mois. La stérilisation nécessitera un séjour de deux jours pour la femelle et d’une journée pour le mâle, et une convalescence d’environ une semaine à la maison. Il est maintenant reconnu que plus vite on procède à la stérilisation, plus on diminue les risques de tumeurs mammaires chez la femelle; et de la peau, de la prostate et des testicules chez le mâle. Si au contraire vous décidez de faire accoupler votre animal femelle, prenez note qu’il doit être âgé d’au moins un an et demi avant de pouvoir entreprendre une gestation. Sachez aussi que votre animal peut changer de tempérament durant les chaleurs, la gestation, l’allaitement. Les femelles auront tendance à devenir plus possessives (donc souvent plus agressives) et les mâles à se montrer plus dominants.

Dre Louise Dubois, m.v.

haut de la page
2010-01-12 14:38:29
Le point sur le ver du coeur
2010-01-12 14:38:29

Avec le printemps, les temps plus chauds, le soleil, les moustiques… revient également le ver du cœur. Il s’agit d’un ver de grande taille (dirofilaria immitis) que l’on retrouve dans les cavités du cœur et les artères pulmonaires. Il peut mesurer de 15 à 30 centimètres de long. Un chien peut en héberger jusqu’à plusieurs centaines dans son cœur!…

Lorsque l’infestation est importante, les vers adultes endommagent le cœur et les poumons et c’est à ce moment qu’apparaissent les signes cliniques. Vous allez alors remarquer une toux chez votre animal, de la difficulté à respirer, une baisse de résistance à l’effort, de la faiblesse et un manque d’énergie. Dans les cas avancés, votre animal peut même cracher du sang. Malheureusement, lorsque vous remarquerez ces signes, les lésions aux organes peuvent déjà être irréversibles.

Le ver du cœur se transmet par les moustiques. Une fois la transmission effectuée, la ou les larve(s) injectée(s) par le moustique se fraye(nt) un chemin jusqu’au cœur et dans les artères pulmonaires. Ces larves peuvent prendre jusqu’à six mois avant de se rendre aux organes cibles, d’atteindre leur forme adulte et de produire des microfilaires (larves microscopiques). Les microfilaires vont ensuite circuler avec le sang.

Le traitement consiste en une série d’injections d’un médicament (carpasolate) visant à détruire les vers adultes. Dans le cas d’une infestation avancée, le traitement peut être toxique, car les vers tués peuvent se libérer dans la circulation sanguine, bloquer de petites artères et causer des embolies. Il est très important de garder l’animal au repos et d’éviter les traumatismes durant cette période.

Il est beaucoup plus facile de prévenir le ver du cœur que de le traiter. C’est pourquoi il est souhaitable de faire passer un test chaque année à votre chien. Votre vétérinaire sera ainsi en mesure de vous dire si oui ou non votre animal est affecté, le résultat étant disponible la journée même. Le test consiste en une prise de sang destinée à déceler la présence de microfilaires dans la circulation sanguine. S’il est négatif, un traitement médicamenteux mensuel suffira à empêcher le développement des larves pouvant être transmises au chien par les moustiques. Avec cette prise de sang annuelle et une prévention adéquate, on peut se prémunir contre la maladie du ver du cœur à 100 %.

Dre Louise Dubois, m.v.

haut de la page
2010-01-12 14:37:37
Le point sur la vaccination
2010-01-12 14:37:37

Les vaccins contiennent des particules de virus transformées en laboratoire de façon à les rendre inoffensives tout en gardant la capacité d’activer le système immunitaire de l’animal, ce qui se traduit par la production d’anticorps aptes à lutter contre le virus en question. On peut prévenir jusqu’à neuf maladies chez le chien et huit chez le chat à l’aide de la vaccination.

Pour s’assurer de meilleurs résultats, il est important que l’animal soit en bonne santé au moment de la vaccination, ce qui implique qu’il soit bien nourri et si possible exempt de parasites (vers). Lorsqu’on acquiert un jeune animal (chien ou chat), on doit lui administrer trois séries de vaccins. On peut le faire vacciner dès l’âge de six semaines ou dès qu’il est séparé de sa mère. Ensuite, on lui donne des doses de rappel pour favoriser une immunité maximale et éviter que l’immunité maternelle ne vienne contrer l’effet du vaccin. Un jeune animal reçoit des anticorps en ingérant le lait de sa mère, mais comme cette protection n’est que passagère, il se retrouve ensuite exposé à des risques élevés.

Il est important de faire vacciner votre animal une fois par an lorsque le programme est terminé, car son métabolisme (l’élimination) l’empêche de maintenir un taux d’anticorps adéquat. La vaccination annuelle est destinée à renforcer la réponse immunitaire et à préparer l’animal à se défendre contre l’envahissement viral. Si l’animal adopté est plus âgé (six mois ou plus), deux doses à intervalles de trois semaines à un mois sont suffisantes pour assurer son immunité (opération à répéter une fois par année).

Avant de montrer fièrement votre nouveau compagnon à tout le monde, rappelez-vous qu’il lui faut de sept à dix jours pour fabriquer des anticorps. De plus, une deuxième dose est nécessaire à une protection adéquate. Il faut donc éviter tout contact avec d’autres animaux, surtout en période de stress, pour s’assurer que Fido et Minette se portent bien. Il faut même éviter de manipuler soi-même d’autres animaux, car on peut ainsi contaminer son compagnon. On le voit, les premiers mois sont particulièrement critiques.

Dre Louise Dubois, m.v.

haut de la page
2010-01-12 14:36:48
La lutte contre les puces
2010-01-12 14:36:48

La puce est le parasite le plus commun chez les animaux domestiques au Canada. Tous les animaux de compagnie peuvent en être victimes à un moment ou à un autre de leur vie. Plusieurs de ceux qui ont attrapé des puces souffrent de démangeaisons, de réactions allergiques ou encore de parasites internes.

Les puces sont petites (environ 2 mm de long) et se déplacent très rapidement dans le pelage. Elles peuvent même sauter jusqu’à un mètre de haut. Pour les déceler, il faut examiner régulièrement le poil de votre compagnon. Deux de leurs endroits privilégiés sont la base de la queue et le cou. On peut aussi apercevoir de petites taches noires en forme de virgules, qui sont en fait le sang séché que les puces ont ingéré et excrété à intervalles réguliers.

Votre animal peut entrer en contact avec des puces tous les jours; simplement en allant dehors ou si une puce s’accroche à vous et est introduite dans votre domicile. Les puces adultes se reproduisent dès qu’elles consomment du sang. Les femelles pondent de 20 à 30 œufs par jour. Ces œufs tombent du pelage et se retrouvent sur les tapis, les fauteuils, dans la litière, en somme, partout où votre animal vit. Les œufs éclosent après quelques jours. Les larves qui en résultent se nourrissent de particules de nourriture et mettent à peine deux semaines pour préparer le cocon qui leur permettra d’atteindre le stade adulte.

Environ 50 % de la population est composée d’œufs; 35 % de larves; et 10 à 15 % de puces. Les puces adultes en état de pondre ne représentent environ qu’un à cinq pour cent de l’infestation totale. Celles que vous pouvez découvrir à l’occasion ne représentent donc qu’une infime partie du problème.

Il existe plusieurs façons de se débarrasser des puces. Le principe de base consiste à traiter l’animal et l’environnement avec un insecticide à action prolongée, après avoir passé l’aspirateur et jeté le sac, ou en faisant appel à un exterminateur. Votre animal peut être soigné avec un insecticide à action prolongée, soit une mousse ou un vaporisateur sur toute la surface du corps, par traitement oral ou avec un produit que l’on applique à la base du cou et qui se diffuse partout sur sa peau. Il est préférable de laver votre animal avant de commencer le traitement (avec un shampoing contre les puces).

On peut prévenir l’infestation de diverses manières : vaporisateurs, médicaments oraux, gouttes sur la peau, et même des injections pour les chats. Votre vétérinaire peut vous aider à choisir le produit convenant le mieux, et surtout vous expliquer son action et son mode d’emploi.

Dre Louise Dubois, m.v.

haut de la page
2010-01-12 14:35:56
Votre animal peut être allergique...
2010-01-12 14:35:56

Saviez-vous que votre animal peut avoir des allergies? Tout comme chez les humains, il existe en effet plusieurs causes d’allergie chez les animaux. On classe les allergies en trois catégories : de contact, aérosol et alimentaire. Elles peuvent être saisonnières ou se produire toute l’année.

Contrairement à l’humain, l’animal ne va pas éternuer, mais plutôt avoir des démangeaisons, des rougeurs au niveau de la peau et une perte de poils excessive. Si son allergie n’est pas soignée, il va se gratter ou se mordiller, s’arracher les poils, et il peut même aller jusqu'à se mutiler. Les rougeurs au niveau de la peau s’accompagnent souvent d’infections.

La principale cause d’une allergie de contact est le plastique : les plats pour manger, les jouets, etc. Le nez de votre animal va se décolorer, devenir sec, et parfois saigner. Nous suggérons alors d’utiliser des bols en verre ou en métal. Les tapis, les tissus synthétiques, le gazon et les puces peuvent également être une source d’allergie de contact. D’autre part, le pollen, les arbres, les fleurs et les plantes sont aussi allergènes pour les animaux que pour nous. Beaucoup de chiens ont des allergies saisonnières et doivent être traités avec des antihistaminiques chaque année. Cela se produit le plus souvent en août et septembre.

Enfin, même si votre animal a toujours mangé la même nourriture, il peut développer une allergie à un ingrédient particulier. Il faut alors lui offrir une alimentation qui ne contient pas cette substance. Il est souvent difficile de découvrir à quoi un animal est allergique, mais il existe des tests d’allergie et il est aussi possible de faire de l’hyposensibilisation chez les animaux. Parfois, un simple changement de diète ou d’habitude suffit. Ne laissez pas votre animal souffrir d’allergie. C’est tellement facile de le soulager et de lui rendre la vie plus agréable!

Dre Louise Dubois, m.v.

haut de la page